Automobile : priorité à l’électrification !

0
voiture hummer électrique

La priorité écologique n’est plus un secret pour personne.

Que l’on y croit ou non, le monde a changé et les événements climatiques de ces dernières années et même de ces derniers mois, à l’image de l’Australie en feu, nous amène à reconsidérer en profondeur notre façon de vivre.

Même si les changements se font petit à petit, de nouvelles normes écologiques entrent en vigueur fréquemment afin de pousser les industriels à se plier à ces nouvelles règles.

L’automobile n’est évidemment pas épargnée par cela avec par exemple l’instauration d’un bonus malus de plus en plus strict (malus jusqu’à 20 000€ depuis le 1er janvier 2020) impliquant la disparition de certains moteurs chez les constructeurs.

Cette période de révolution industrielle et technologique, accentuée depuis quelques temps, permet l’émergence de nouveaux constructeurs automobiles à l’image du plus célèbre Tesla (2008) mais également de Lucid Motors (2007), Rimac (2009), Bollore, Fisker et Rivian en 2011, Nio, Faraday Future, Xpeng en 2014, Enovate et Karma Automotive en 2015, Arcfox, Iconiq Motors et Lynk&Co en 2016, Aiways et Kiantu (2017), Byton et Human Horizons en 2018.

La liste est encore longue et montre l’engouement de ces entreprises ou startups pour prendre leur place sur un marché en pleine évolution.

Principalement chinoises ou américaines (en l’occurrence californiennes), elles proposent des véhicules 100% électriques avec des technologies de conduite autonome plus ou moins avancées.

Dans cet optique ne serait-ce pas le moment de faire renaître des marques à succès ?

C’est en tout cas le créneau de Général Motors qui a publié une première image du futur Hummer en version électrique, qui signe au passage le retour du plus célèbre 4×4 américain.

voiture hummer électrique

A l’opposé de l’image écolo que l’on peut avoir du véhicule, l’évocation du nom Hummer est tout simplement nostalgique et trouvera à coup sûr son public.

Il en serait de même pour le constructeur Citroën qui envisage de reprendre le nom GS pour sa futur C4 électrique.

Serait-ce le nouveau créneau pour jouer à la fois sur le côté « valeur sûre » mais également sur le côté sympathique ?!

Il n’en reste pas moins que de nombreuses polémiques sont soulevées par ces véhicules électriques et notamment sur la production des batteries. De fait, certains constructeurs préfèrent s’orienter vers une alternative : l’hydrogène. Comme souvent, seul le temps pourra nous permettre de déterminer le réel impact écologique pour chacune de ces énergies.