Les huiles essentielles : cela marche-t-il vraiment ?

0
14
huiles essentielles ça marche ou pas

D’aucuns mettent en doute les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles. Certains vont même jusqu’à dire qu’elles sont inutiles quand d’autres les considèrent comme dangereuses. Alors oui ou non, les huiles essentielles, ça marche vraiment ?

Les principes d’action des huiles essentielles

Les huiles essentielles fonctionnent selon trois principes reconnus en aromathérapie. Ce sont ces principes qui amènent à utiliser les huiles essentielles de différentes façons :

  • massages,
  • inhalation,
  • voie orale.

Les huiles essentielles ont une action biochimique. Les principes actifs de la plante entrent en relation directe avec les récepteurs biochimiques de l’organisme. Ainsi, le salicylate de méthyle (cousin de l’aspirine) contenu dans l’huile essentielle de Gaulthérie odorante agit en bloquant les médiateurs de l’inflammation et de la douleur. Sur le même principe, la Camomille sauvage contient un terpénoïde qui inhibe la production d’histamine et constitue donc un antihistaminique puissant.

L’action énergétique des huiles essentielles permet un échange d’électrons avec le corps. Elle peut être négativante ou positivante. Ainsi, certaines huiles essentielles peuvent avoir des propriétés antioxydantes quand d’autres ont des propriétés pro-oxydantes, c’est-à-dire qu’elles participent à la destruction des cellules endommagées.

La volatilité des molécules des huiles essentielles leur donne une action informationnelle. Elles peuvent atteindre dans le cerveau les zones olfactives et entraîner ainsi l’activation de fonctions physiologiques et biologiques.

Les huiles essentielles, ça marche ou pas ?

Pour que les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles soient activées, il faut bien sûr qu’elles soient utilisées avec rigueur. Il est nécessaire de bien connaître les propriétés biochimiques, énergétiques et informationnelles de chaque huile et les interactions possibles ou déconseillées.

Les études et publications scientifiques ne sont pas très nombreuses. Cependant, un certain nombre d’indications et de propriétés sont reconnues. Ainsi, l’EMA (agence européenne du médicament) et le HMPC (comité des médicaments à base de plantes) ont validé, sur la base de la pratique et de l’utilisation des huiles essentielles et de quelques études cliniques, les indications de plusieurs huiles essentielles.

les antibiotiques ou les huiles essentielles ca marche vraiment
Les antibiotiques, c’est pas automatique

Les actions thérapeutiques, bienfaits des HE

L’efficacité des huiles essentielles n’a pas de preuves scientifiques nombreuses, mais des pratiques empiriques de l’aromathérapie permettent de vérifier leur efficacité. Certaines huiles essentielles sont reconnues pour leurs propriétés anti-infectieuses, car elles contiennent notamment :

  • des aldéhydes,
  • des phénols,
  • des terpènes,
  • des cétones.

Les propriétés eubiotiques des huiles essentielles sont utilisées pour lutter contre les infections. Elles présentent l’avantage de ne pas détruire la flore intestinale, contrairement aux antibiotiques.

Les huiles essentielles comme l’Eucalyptus citronné ou la Gaulthérie ont des propriétés anti-inflammatoires. Elles peuvent même lutter contre la douleur (propriétés antalgiques de la Myrte amère) ou inhiber les capteurs de la douleur par effet froid (effet analgésique de la Menthe poivrée ou de la Menthe des champs).

Les esters de certaines huiles essentielles ont un effet antispasmodique. Ainsi, l’huile essentielle de Lavande fine peut être utilisée en massage contre les règles douloureuses ou les coliques du nourrisson.

Lire aussi “Les huiles essentielles contre le rhume

Les propriétés digestives des huiles essentielles sont reconnues depuis longtemps. Le Cumin agit sur les glandes digestives tandis que le Carvi, la Menthe poivrée, ou le Romarin agissent sur le foie.

règles mal au ventre huiles essentielles efficacité

L’action sur les hormones des huiles essentielles est également connue. Elles agissent comme le cortisol (on parle d’ailleurs de « cortison-like »). Sont notamment très stimulantes les huiles essentielles de Pin, de Sapin et d’Epinette noire. Pour lutter contre l’asthénie, on utilise aussi l’huile essentielle de Thym. A l’inverse, la Verveine citronnée ou l’Ylang-ylang ont un effet calmant et déstressant.

Ce ne sont que quelques exemples. Alors, à la question « les huiles essentielles, est-ce que ça marche ? », la réponse est bien entendu « oui ». Les interactions entre les huiles essentielles sont complexes et il est recommandé de s’adresser à un aromathérapeute pour un usage thérapeutique

Sources : https://afedi.com/Documentation/Article/108

SHARE
Previous articleComment sauver une chauve-souris ?
Next articleCovid19 – Pollution par les masques : quelle solution
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.