Mobilité écologique : le Gouvernement soutient la marche et le vélo

0
98
le gouvernement développe l'usage du vélo

Le vélo est l’un des moyens les plus prisés pour supplanter la voiture. Pour inciter les automobilistes qui hésitent encore à se séparer de leur voiture pour faire quelques kilomètres, le Gouvernement veut développer la pratique du vélo.

Un plan « vélo » prolongé

Le plan « vélo » est un dispositif qui date de 2018. Son objectif est de multiplier par trois, d’ici 2024, le nombre de déplacements réalisés à vélo. Il doit permettre d’améliorer la sécurité des cyclistes, notamment par les aménagements de pistes cyclables.

Lire aussi “Boulanger, plombier ou déménageur, tous à vélo

Pour renforcer la sécurité des cyclistes, le Gouvernement soutient le développement des zones cyclables « apaisées », avec des sas vélo au niveau des feux de signalisation ainsi que l’usage de dispositifs renforcés d’éclairage.

pistes cyclables pour développer la pratique du vélo

Pour développer la pratique du vélo, un fonds de 350 millions d’euros, dit « fonds national mobilités actives », finance, par le biais d’un appel à projets annuel, la réalisation d’axes cyclables par les villes. Il doit permettre notamment de supprimer les discontinuités de trajets.

Il est complété par l’appel à projets de l’ADEME « Vélo et territoires », qui accompagne, à hauteur de 15 millions d’euros, 227 collectivités pour :

  • L’étude de schémas « vélos »,
  • Des expérimentations de services de prêt, de réparation et de vélo-école,
  • La communication autour de la promotion du vélo,
  • Des postes de chargés de mission « vélo ».
le Gouvernement soutient le vélo et la marche

Lutter contre le vol pour développer la pratique du vélo

Dépenser plus de 1 000 euros dans un vélo électrique et ne plus le retrouver en sortant de son travail n’incite pas à choisir le vélo pour ses trajets domicile-travail. Lutter contre le vol des vélos est donc un point essentiel si l’on veut développer la pratique du vélo.

Dès le 1er janvier prochain, les vélos neufs disposeront tous d’un numéro d’identification, lié à son propriétaire. Les vélos d’occasion en bénéficieront à partir du 1er juillet 2021, s’ils sont vendus par des professionnels.

Dans le cadre du plan « vélo », des stationnements sécurisés seront développés en intérieur, ainsi que dans l’espace public. Ils seront obligatoires dans les gares à partir du 1er janvier 2024.

vélos parcs et parking vélos indispensables pour développer l'usage du vélo

Le « coup de pouce vélo »

Depuis mai 2020, les services de réparation, de stationnement et de formation peuvent être pris en charge par le programme « Alvéole » :

  • Pour les particuliers, jusqu’à 50 euros pour la remise en état de son vélo, et 90 à 120 minutes d’apprentissage en vélo-école,
  • Pour les villes, 60 % des coûts liés à la mise en place de stationnements vélo.

Les ministres de la Transition écologique et des Transports ont annoncé mi-septembre que cette opération « coup de pouce vélo » est prolongée jusqu’au 31 décembre 2020. Ils ont porté l’enveloppe à 80 millions, avec pour objectif la réparation d’un million de vélos.

Le bonus écologique « vélo »

service de vélos partage pour plus de vélo sur la route

Comme pour la voiture électrique, l’acquéreur d’un vélo à assistance électrique bénéficie d’un bonus écologique « vélo » de 200 euros maximum, sous conditions de revenus et sous réserve que la collectivité ait mis en place une aide identique.

Plusieurs autres conditions doivent être réunies :

  • Un vélo neuf, disposant d’une batterie sans plomb,
  • Un moteur électrique auxiliaire limité à 25 km/h et 250 W,
  • Le vélo doit être conservé au moins 6 mois,
  • Une seule aide par personne.

Le Gouvernement promeut par ailleurs le vélo auprès des écoles, pour que la France développe une véritable culture du vélo comme dans d’autres pays européens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici