Rénovation énergétique : pourquoi la financer avec un rachat de crédit

0
154
rachat de crédit pour rénovation énergétique

Entre les aides du Gouvernement et les taux bas, le moment est bien choisi pour réaliser une rénovation énergétique. Comment lancer ces travaux sans obérer son budget ? Avez-vous pensé au rachat de crédit pour financer des travaux énergétiques ?

Pourquoi réaliser une opération de rénovation énergétique ?

En 2020, plus de 6 millions de logements peuvent être assimilés à des passoires thermiques, c’est-à-dire des logements très énergivores. Leur étiquette énergie est classée F ou G, sur une échelle allant de A à G :

  • A : bâtiment à énergie positive – moins de 50 kWhep/an/m²,
  • B : bâtiment basse consommation – de 51 à 90 kWhep/an/m²,
  • C : consommation moyenne normale – de 91 à 150 kWhep/an/m²,
  • D et E : bâtiment énergivore – de 151 à 330 kWhep/an/m²,
  • F et G : bâtiment très énergivore – plus de 331 kWhep/an/m².

Une rénovation énergétique globale comporte de nombreux points :

  • Isolation des combles perdus,
  • Isolation des murs extérieurs,
  • Remplacement des ouvrants par du double-vitrage renforcé,
  • Remplacement d’une vieille chaudière par un système de chauffage performant,
  • Isolation des caves et sous-sols,
  • Installation d’une VMC performante, etc.

Notamment, elle permet de réduire le temps des travaux et de mutualiser les coûts liés aux différents chantiers. En outre, l’opération globale permet d’émarger de façon plus importante aux aides à la rénovation énergétique de l’ANAH, du gouvernement, des collectivités, etc.

Ajoutons que le bénéfice est réel et immédiatement visible sur la facture d’énergie, notamment si l’opération permet de transformer un logement énergivore en bâtiment basse consommation. Ainsi, un gain de 200 kWhep/an/m² dans un logement de 100 m² peut représenter un gain de 3 000 euros sur la facture d’énergie (en moyenne 15 cts du kWh).

Comment financer ses travaux de rénovation énergétique avec un rachat de crédit ?

En moyenne, on compte 200 à 350 euros par mètre carré pour sortir du statut de passoire énergétique (passage de la classe F ou G à la classe C ou D) et 400 à 450 euros pour transformer le logement en bâtiment basse consommation (classe énergie B). Cela représente une somme pouvant aller de 20 000 à 35 000 euros dans le premier cas et 40 000 à 45 000 euros dans le second cas.

Le crédit à la consommation, également appelé prêt personnel, peut être une solution pour financer ces travaux, mais ce n’est pas la panacée. En effet, les banques peuvent refuser un prêt de ce type lorsque le ménage a déjà des crédits en cours : immobilier, voiture, etc., et que la mensualité à rembourser est élevée par rapport à son budget.

Pourtant, même dans le cas d’un budget un peu serré, une issue existe pour réaliser ses projets de rénovation énergétique : le rachat de crédit.

Le rachat de crédit pour rénovation énergétique

Le rachat de crédit est une solution qui permettra de réaliser des travaux du type économie d’énergie ou de rénovation sans trop impacter son endettement. En effet, il permet de faire racheter tous ses encours de crédit par un établissement bancaire. Il peut s’agir de sa propre banque, d’une autre banque ou d’un établissement spécialisé dans le rachat de crédit tel que CAFPI.

Quand l’opération de regroupement de crédit est réalisée, le niveau ou le nombre de mensualités peut diminuer sensiblement. D’ailleurs, la négociation autour du taux de crédit est souvent à l’origine de ce gain, parfois important.

Lors d’un rachat de crédit, l’établissement prêteur peut proposer, en fonction de la situation financière, de prêter une somme complémentaire, pour réaliser des travaux ou un achat, ou simplement pour régler des factures en retard.

Ainsi, financer sa rénovation écologique avec un rachat de crédit peut présenter certains avantages :

  • Obtenir un meilleur taux que celui du prêt à la consommation,
  • Avoir une seule échéance,
  • Lisser le coût des travaux sur toute la durée du rachat de crédit,
  • Diminuer l’endettement du ménage,
  • Conserver une marge d’emprunt pour une dépense ultérieure.

En conclusion, la rénovation énergétique est un projet qui peut permettre de réduire la consommation énergétique des ménages. Si ces travaux ne sont pas forcément à la portée de tous les porte-monnaie, des solutions comme le rachat de crédit et les aides de l’Etat existent pour les réaliser avec plus de sérénité.

Mais attention aux arnaques aux rénovations !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici