Comment passer aux énergies renouvelables ?

0
94
maison panneau solaire

La transition énergétique devra passer par un changement de nos habitudes de consommation. Alors, comment passer aux énergies renouvelables ? Voici 2 solutions qui peuvent s’offrir à vous.

Choisir une offre d’énergie verte

La première solution pour réduire son empreinte écologique est de se fournir en énergie verte. Pour s’y retrouver parmi les nombreuses offres “vertes” qui existent, Greenpeace a réalisé un classement des fournisseurs d’énergie en fonction de leur politique d’énergies renouvelables et de leur politique pour limiter le réchauffement climatique.

électricité éolienne

Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est même possible de réduire sa facture d’énergie. En effet, il existe des fournisseurs qui proposent de l’énergie verte à des prix parfois plus compétitifs que ceux proposés par EDF ou GRDF. Pour faciliter vos recherches, vous pouvez vous aider d’un comparateur d’énergie comme Hello Watt. Il s’agit d’un outil qui prend en compte les caractéristiques de votre logement et vos autres critères (tarif, écologie, service client, etc.).

Les fournisseurs d’électricité verte proposent bien souvent une énergie produite à partir de sources d’énergie en accord avec le développement durable. Cette électricité “durable” peut provenir de l’éolien, l’hydraulique ou encore le photovoltaïque. Concernant le gaz vert, ou biogaz, il peut provenir de la décomposition des déchets – on parle alors de biométhane – ou de l’hydrogénie.

Un mot concernant les transports, vous pouvez diminuer la part des carburants fossiles et donc les émissions de gaz à effet de serre, en favorisant les biocarburants. Cependant, cette solution n’est pas parfaite, car la plupart utilisent de l’huile de palme, motif de déforestation.

Installer des panneaux solaires

Autre possibilité pour vous engager dans une consommation responsable : passer au solaire photovoltaïque et produire votre propre électricité renouvelable. Certes, cette résolution est plus conséquente, mais si votre logement le permet, vous pouvez faire installer des panneaux sur votre toit ou tout autre endroit exposé au Soleil.

Les panneaux solaires photovoltaïques

Grâce à des capteurs, les panneaux photovoltaïques transforment l’énergie du soleil en électricité qui alimente ensuite le circuit électrique du logement. De cette manière, vous consommez votre propre énergie. On appelle d’ailleurs ce mode de consommation l’autoconsommation solaire.

À ce propos, vous pouvez choisir entre :

  • l’autoconsommation avec vente du surplus : vous consommez une partie de votre énergie photovoltaïque, tandis que l’autre partie de cette électricité est vendue à EDF Obligation d’Achat Solaire (EDF OAS) ou à une ELD (Entreprise Locale de Distribution) qui est ensuite réinjectée sur le réseau de distribution public.
  • la vente de la totalité de votre électricité : vous pouvez également faire le choix de revendre la totalité de votre production solaire à EDF OAS.

Les panneaux solaires thermiques

Moins connus, les panneaux solaires thermiques, aussi appelés chauffe-eau solaire, permettent d’alimenter le système de chauffage et l’installation d’eau chaude sanitaire. Ces panneaux captent les calories des rayonnements solaires, transportées par l’air (aérothermie) ou bien par un liquide caloporteur, le glycol.

Les panneaux solaires aérovoltaïques

Cette fois, il s’agit de panneaux solaires qui combinent à la fois l’électricité et le chauffage. Tout comme les modules photovoltaïques, ils produisent de l’électricité, mais récupèrent également la chaleur émise par les panneaux lorsqu’ils sont exposés au soleil, qui est alors utilisée dans le logement.

Faire appel aux aides de l’État

L’État favorise la transition écologique des particuliers et des entreprises. Aussi, pour vous aider à financer votre installation solaire, vous pouvez bénéficier de certaines aides.

Vous pouvez notamment vous tourner vers :

  • l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) pour les panneaux thermiques qui est accordé sans condition de ressources ;
  • Ma Prime Renov’, elle remplace le CITE, l’ancien Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, et est réservée aux panneaux solaires hybrides ou équipements photovoltaïques et thermiques ;
  • la prime à l’autoconsommation photovoltaïque qui est régressive et dépend de la puissance l’installation solaire ;
  • la TVA à taux réduit, ou TVA solaire, à 10 % pour les installations photovoltaïques d’une puissance de 3 kWc ;
  • la prime “Coup de pouce Chauffage” du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) des fournisseurs d’énergie pour le chauffage ou chauffe-eau solaire ;
  • une exonération d’impôt si la puissance de l’installation photovoltaïque est inférieure à 3 kWc ;
  • les aides des collectivités locales qui peuvent vous faire bénéficier de subventions ou exonérations de la taxe foncière temporaire, totale ou partielle.

Pensez bien à faire appel à un installateur Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour être certain d’avoir une installation solaire de qualité et pouvoir bénéficier d’aides et subventions de l’État.