Quels fruits et légumes au printemps

0
21
fruits et légumes de printemps

Il ne faut pas croire que l’été est la seule période de l’année où il est possible de manger des fruits et légumes de saison cultivés localement. Bien sûr, on peut trouver des fruits et légumes tout au long de l’année, mais les tomates des étals en plein hiver risquent peut d’être cultivées localement. Le printemps est une saison où les jardins recommencent à produire. Découvrez les fruits et légumes de printemps à sélectionner sur les étals des marchés ou à cultiver chez soi.

Manger les fruits et légumes de printemps, bon pour la planète et pour la santé

Manger les fruits et légumes de saison est une chose simple que nous pouvons faire à la fois pour notre santé, pour nos papilles gustatives et pour la planète. Inutile d’attendre l’été pour manger sain, frais, local et de saison :

  • les légumes de saison nécessitent moins d’apports chimiques,
  • les fruits et légumes locaux ne nécessitent pas de longs transports,
  • les fruits et légumes de printemps mangés au printemps apportent au corps les nutriments dont il a besoin au printemps,
  • les fruits et légumes de printemps ont plus de goût quand ils sont cultivés et dégustés au printemps.

Les fruits et légumes de printemps sont là pour détoxifier l’organisme après les longs mois d’hiver, pendant lesquels les plats lourds et riches ont été à l’honneur.

Manger avec les saisons, c’est non seulement profiter des délicieuses saveurs qu’elles nous apportent, mais aussi des autres bienfaits de la nature. Les légumes de printemps aident à nettoyer le corps, à se débarrasser des toxines stockées dans notre foie et nos reins, à rincer, en quelque sorte, notre organisme. Inutile de se gaver de compléments alimentaires, les fruits et légumes de printemps font très bien le job.

Il suffit de concentrer ses recherches sur les légumes cultivés au printemps dans notre région. Si dans le sud de la France, les fraises sont déjà bien mûres dès le mois de mars, il est préférable d’attendre avril, voire mai, dans les régions plus au Nord.

Voici donc quelques fruits et légumes à consommer essentiellement au printemps et, si possible, à cultiver soi-même dans son jardin.

L’asperge, aux premiers jours du printemps

asperge légume de printemps

Le premier légume dont le seul nom évoque le printemps est l’asperge. C’est un aliment printanier assez classique nourriture printanière Beaucoup d’entre nous associons l’asperge à l’arrivée du printemps. On peut :

  • en faire des soupes,
  • les faire cuire dans un peu d’eau ou à la vapeur,
  • les déguster avec un jus de citron,
  • les inclure dans des plats plus élaborés : risotto aux asperges, mousse d’asperges aux crevettes, etc.

Il existe d’innombrables recettes d’asperges sur Internet.

Côté jardin, c’est aussi un grand classique du printemps. L’asperge est une plante vivance, qui aime les terrains sableux, mais il vous faudra attendre plusieurs années avant votre première récolte, pour laisser la plante se développer correctement. Avec un peu de patience, vous pourrez récolter et déguster vos propres asperges chaque printemps, et cela pendant de nombreuses années.

Les radis, le printemps dans vos assiettes

radis fruits et légumes de printemps

Quoi de plus délicieux qu’une assiette de radis roses dans laquelle on picore à l’apéro ou en entrée. Ce légume, comme l’artichaut, est le légume du pauvre : tout se mange. En effet, vous pouvez déguster les radis croquants en entrée, avec un peu de beurre salé ou en salade, et les feuilles peuvent être préparées en pesto ou en potage, pour les soirées encore un peu fraîches du printemps. Après les aliments lourds de l’hiver, le radis est parfait pour retrouver des saveurs printanières.

Au jardin, c’est aussi un régal. Le radis est souvent la première chose qui sorte de terre. L’avantage est qu’il pousse très vite, en 3 ou 4 semaines. Il suffit de les semer dans une tranchée en recouvrant de 2 ou 3 centimètres de terre fine, puis de les éclaircir après 10-15 jours. Attention le radis n’aime pas la sécheresse. Plus il en souffre, plus il est piquant.

Fruits et légumes de printemps, les épinards et l’oseille

Restons dans les légumes peu caloriques : les épinards sont, en ce sens, parfaits pour retrouver sa silhouette avant l’été. Délicieux dans une quiche ou servis avec des œufs ou du poisson, ils peuvent aussi se déguster frais, en salade. Moins courant et aussi peu calorique, l’oseille se trouve à partir de mai sur les étals du marché. Il peut être cuisiné de la même façon que les épinards.

pesto d'oseille ou épinard fruits légumes printemps

Riches en vitamines, en fer et en fibres, ces légumes de printemps redonnent bonne mine aux teints les plus gris. Ils se sèment dès le début du printemps, en pleine terre ou en pots. Les premières récoltes se font après un mois et demi. Ces plantes vivaces reproduiront d’une année sur l’autre. Attention, ces légumes sont fragiles : ils ne supportent pas la chaleur au jardin et ne se conservent pas très longtemps une fois cueillis.

Fruit ou légume de printemps ? La rhubarbe

Souvent utilisée comme fruit dans les confitures ou les tartes, la rhubarbe est en fait un légume. Les tiges peuvent être consommées dans des plats salés : braisées avec une viande comme l’agneau ou cuisinées avec du sarrasin ou des lentilles pour un plat complet.

rhubarbe légume ou fruit de printemps

L’inconvénient de la rhubarbe, c’est que seules les tiges sont comestibles. Les feuilles ne doivent pas être consommées car elles sont toxiques. Pour autant, elles peuvent être utilisées de plusieurs façons :

  • en faire un purin pour repousser les insectes au jardin,
  • pailler les sols,
  • récurer les fonds de casseroles en inox,
  • les mettre au compost.

Au jardin, la rhubarbe est une plante vivace rustique, très facile à cultiver. Elle ne nécessite pas d’entretien spécifique et se partage volontiers. D’un rhizome, vous obtenez un massif en quelques mois et lorsque la plante est bien établie, le rhizome peut être divisé pour aller « fleurir » un nouveau jardin.

PARTAGER
Article précédentOù trouver un restaurant éco-responsable Lille
Article suivantEcoquartiers dans les territoires ruraux : pas seulement en ville
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.