Offrir des fleurs françaises pour la Fête des Mères

0
53
offrir des fleurs françaises

Offrir un bouquet de roses blanches à la Fête des Mères ne devrait pas être un acte négatif. Malheureusement, 85 % des fleurs coupées vendues par les fleuristes sont cultivées à l’étranger. Pourtant, offrir des fleurs françaises pour la Fête des Mères, c’est possible. Découvrez l’impact des fleurs coupées étrangères sur la planète et comment offrir un bouquet local et de saison à votre maman.

Des fleurs en provenance du monde entier

Les statistiques sont tristes : la majorité des bouquets offerts à la Fête de Mères, à la Saint-Valentin ou pour un anniversaire par les Français vient de l’étranger. Les 22 millions de bouquets de roses (plus de 60 % des ventes des fleuristes) ont été cultivés pour une grande part au Kenya, en Equateur ou encore en Colombie. Les fleurs, qu’il s’agisse des roses ou tulipes, transitent toutes par le marché au cadran des Pays-Bas avant d’arriver sur les étals des fleuristes français.

La facture carbone liée au transport des fleurs n’est pas le seul problème. Selon une enquête menée par France 5 en février 2022, l’importation massive de fleurs coupées soulève d’autres difficultés :

  • utilisation de pesticides qui ont été interdits par l’Europe,
  • exploitation d’une main-d’œuvre à bas coût,
  • consommation de quantités d’eau importantes dans des pays qui souffrent de sécheresse,
  • transport depuis l’étranger ou serres chauffées (Pays-Bas) : offrir un bouquet de rose à sa maman équivaut à réaliser un trajet en voiture de 25 km.

Un bouquet de fleurs de saison

De la même façon que l’on choisit les fruits et légumes locaux et de saison, il est recommandé de privilégier les fleurs coupées locales et de saison pour limiter son impact carbone. Ainsi, comme on ne mange pas de cerises en hiver, on peut choisir de ne pas offrir de roses en décembre. A coup sûr, ces jolies roses ont déjà fait un long voyage, ce qui explique d’ailleurs leur manque de tenue une fois plongées dans un vase.

Les fleurs coupées à offrir au printemps

Au début du printemps, les lilas sont fleuris et les tulipes éclosent. L’un comme l’autre entrent dans la confection de jolis bouquets printaniers, colorés et parfumés.

En mai, les lisianthus, les œillets et les pois de senteur offrent autant de couleurs et parfums. Iris, delphiniums et alliums complètent joliment le bouquet, avec un peu de feuillage d’olivier.

Rien ne fait plus plaisir qu’un bouquet de pivoines odorantes. Ce sont les fleurs idéales si vous voulez offrir des fleurs françaises pour la Fête des Mères. Elles démontreront votre tendresse et votre affection et séduiront autant votre maman qu’un bouquet classique de roses.

Offrir des fleurs françaises et si possible locales

Les fleurs locales présentent, entre autres, l’avantage d’un bilan carbone « transport » plus limité que celles qui proviennent de l’autre bout du monde. Il existe en France une filière horticole qui produit

Depuis 2015, un label a même été fondé. Dénommé « Fleur de France », il permet de faire connaître les producteurs de fleurs français en garantissant l’origine françaises des bouquets de fleurs. Peuvent en bénéficier les pépiniéristes et horticulteurs qui s’engagent dans l’une des démarches suivantes :

  • certification Plante Bleue,
  • Agriculture Biologique,
  • Charte Qualité Fleurs,
  • MPS (“Milieu Programma Sierteelt”, Programme environnemental Floriculture en français).

En adhérant à ces différentes démarches environnementales, les producteurs de fleurs coupées s’engagent dans de bonnes pratiques telles que :

  • Protection de la biodiversité et de l’environnement,
  • Gestion de l’irrigation,
  • Maîtrise de l’énergie,
  • Règles sociales et sociétales,
  • Gestion des déchets, etc.

Lire aussi : Fleurs Françaises, c’est possible

Où trouver des fleurs françaises de saison ?

Il faut bien reconnaître que très peu de fleuristes mentionnent la provenance de leurs fleurs coupées. Cependant, ils savent d’où elles proviennent et peuvent donc conseiller les consommateurs engagés sur le choix des fleurs françaises. De manière générale, les classiques roses et lys sont à éviter si l’on cible la production française.

Certains fleuristes éthiques soutiennent la filière horticole française en proposant des fleurs françaises dans leurs vitrines. Si vous n’en trouvez pas près de chez vous, il reste deux possibilités :

  • inciter votre fleuriste habituel à s’engager pour l’environnement en proposant des fleurs françaises à l’avenir,
  • passer vos commandes sur les sites qui en proposent : Monsieur Marguerite, Fleurs d’Ici, Be Bloom, Du Pain et des Roses, mais aussi les plus connus comme Aquarelle ou Florajet.

Il est possible de trouver près de chez soi des fermes florales. L’horticulteur dispose d’un atelier qu’il ouvre de quelques heures à quelques jours par semaine, dans lequel il distribue les bouquets de fleurs coupées de sa production.

Le Collectif de la Fleur française propose un annuaire en ligne des fleuristes et horticulteurs membres du réseau. Ce sont plus de 200 professionnels auprès desquels vous pouvez trouver des fleurs françaises et de saison.

Sources :

https://www.transition-europe.eu/fr/news/la-face-cachee-du-commerce-de-la-rose