Économie collaborative, les magasins s’y mettent aussi

0
économie collaborative commerce détail

L’économie collaborative se retrouve aujourd’hui dans toutes les activités, à travers plusieurs dizaines de milliers de startups dans le monde. Elle atteint désormais les commerces traditionnels et grandes surfaces : livraison collaborative, mutualisation des stocks, etc.

L’économie collaborative a le vent en poupe

D’après le Ministère de l’Économie (infographie ci-dessous), l’économie collaborative aurait engendré pas moins de 90 mille startups dans le monde. Si le chiffre d’affaires s’élevait à 20 milliards € en 2013, le secteur pourrait générer plus de 300 milliards € d’ici 5 ou 6 ans. Aucun secteur d’activité n’atteint ce chiffre record de 36, 4 % de croissance annuelle moyenne.

Chaque année, l’économie collaborative renforce son ancrage dans les habitudes des consommateurs. La part des Français utilisant les plateformes collaboratives augmente : ils sont maintenant 90 % à reconnaître avoir utilisé ces plateformes au moins une fois.

Compte tenu de la place de la consommation collaborative dans l’économie, les entreprises doivent se plier aux besoins des consommateurs en leur proposant une expérience plus flexible, transparente et, pour autant, de qualité.

livraison collaborative

Commerce et logistique, les nouveaux adeptes de l’économie collaborative

Depuis quelques temps, de nouveaux acteurs apparaissent dans le secteur. C’est le cas, notamment des commerces, grandes surfaces, magasins et autres services logistiques. Ils utilisent les plateformes collaboratives pour améliorer l’expérience d’achat de leurs clients et leur faire gagner temps et argent.

L’un des cas les plus courants concerne la livraison des courses en drive. Ce nouveau service augmente la gamme des services déjà proposés par les grandes surfaces et autres commerces. Selon une étude conduite par de Capgemini Research, plus de 5 consommateurs sur 10 sont prêts à livrer des courses et colis près de chez eux. Quant aux acheteurs, ils sont très sensibles à ce nouveau service, qui les fidélise plus encore. Plus de 7 sur 10 consommateurs qui ont utilisé ce service augmenteront leurs dépenses auprès de la marque de 12 %. Ils sont d’ailleurs 8 sur 10 à partager auprès de leurs connaissances leur expérience.

La livraison collaborative au service des entreprises

Côté commerçant, l’expérience collaborative leur permet de s’exonérer des frais d’infrastructures tout en améliorant leur aptitude de livraison multiple, rapide et flexible. En effet, 7 acheteurs sur 10 souhaitent bénéficier de créneaux de livraisons larges et dans des délais courts (2 à 3 heures maxi), alors que seulement 2 entreprises sur 19 proposent cette flexibilité.

Parallèlement, les commerçant qui mettent en place la livraison collaborative ont de bonnes chances d’augmenter leur base de clientèle de 20 à 30 %. Ce mode de livraison représente 15 à 30 % du chiffre d’affaires global des entreprises e-commerce.

Le cas de la mutualisation des stocks dans le textile

C’est une autre utilisation de l’économie collaborative : dans le textile, elle permet de mutualiser les stocks entre les magasins d’une même enseigne. Ainsi, un produit indisponible dans la taille ou la couleur souhaitée par le client dans un magasin pourra lui être livré directement à son domicile depuis une autre magasin de l’enseigne, parfois en moins de 2 heures dans les grandes villes.

Les magasins conservent ainsi leurs clients en se démarquant de ses concurrents avec une livraison à domicile à la demande. Le service pourra encore être amélioré avec l’essayage et, si nécessaire, le retour en magasin, sans coûts supplémentaires pour le commerçant.

Au final, chaque magasin traditionnel peut ainsi se transformer en e-commerce à peu de frais et devancer la concurrence.