L’intelligence artificielle peut-elle sauver la planète

0
0
intelligence artificielle au secours de la planète

Fonte des glaces, incendies violents, épuisement des ressources de la terre, déclin de la biodiversité… Les maux de la planète sont légion. Les scientifiques n’en finissent plus de nous alerter sur la pollution et ses méfaits. Plus des deux tiers de la faune sauvage ont été portés disparus en moins de 50 ans. Bien sûr, la technologie peut produire des méfaits souvent dénoncés par les écologistes. Mais, elle pourrait bien aussi avoir un effet bénéfique si elle était utilisée à bon escient. Découvrez comment l’Intelligence Artificielle pourrait contribuer à sauver la planète et la biodiversité.

Recueillir les informations sur la biodiversité pour mieux la protéger

Pour assurer la meilleure protection des habitats et des espèces, il est primordial d’améliorer les connaissances. L’étude et l’observation demandent du temps et des compétences que peu de gens possèdent. De ce fait, les référentiels et autres bases de connaissances ne sont pas renouvelés suffisamment souvent. Non seulement les données sont anciennes mais, parfois, elles sont inexistantes ou partielles. Selon une étude conduite par plusieurs scientifiques du département de biologie de l’Université Dalhousie (Halifax, Nouvelle-Ecosse, Canada), il pourrait exister 8,7 millions d’espèces sur terre et dans les profondeurs des océans. Or nous n’en connaissons que 1,23 million.

Idée pour sauver la planète

Les scientifiques n’ont pu réaliser qu’un sixième du travail de recensement et de description des espèces. Aujourd’hui, l’Intelligence Artificielle leur apporte une aide précieuse dans ce travail long et fastidieux. Elle peut, à elle seule, collecter et étudier des masses de données venant de sources variées, en temps réel. En quelque sorte, grâce à elle, les conservateurs ont un don d’ubiquité. Ils accèdent à une cartographie globale des données à un moment T. Ils sont tout aussi capables de réaliser des prévisions s’appuyant sur les simulations virtuelles.

L’Intelligence Artificielle pour sauver la biodiversité

Le magazine ActuIA n°2 consacre une rubrique spéciale aux différentes technologies de l’Intelligence Artificielle. Elles permettront peut-être, dans l’avenir, de sauver la planète à travers l’étude de la biodiversité. Les journalistes ont rencontré plusieurs acteurs dans ce domaine. Ils témoignent en faveur d’une économie vertueuse au service de la protection de l’environnement. Ils ont mis, depuis plusieurs années, leurs compétences à la disposition d’organisations environnementales ou de sociétés qui veulent « verdir » leur image.

Par leur position, ces sociétés parviennent à concilier les exigences de rentabilité et le sauvetage environnemental mis en œuvre par les ONG. Ainsi, la fondation Tara Océan met en œuvre ces innovations scientifiques pour étudier l’écosystème marin et planctonique.

intelligence artificielle

Un développeur en Intelligence Artificielle qui a créé dans les années 80 des processeurs incluant la technologie neuromorphique, David Klein, se consacre désormais à la biodiversité dans le but de donner aux conservateurs des « supers pouvoirs ».

Roelof Pieters, militant écologiste de longue date, dirige Overstory, une société qui collecte, en temps réel, des données sur les arbres et les forêts. Il se donne pour mission rien moins que « devenir la référence en matière d’intelligence planétaire, surveillance de toutes les ressources naturelles sur terre en temps réel ».

 Ces sociétés viennent au secours de la planète en mettant à profit les technologies de l’Intelligence Artificielle sans, pour autant, renier leur nature profonde : le profit.

Lire aussi “Ces startups qui œuvrent pour la transition écologique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici