L’écoresponsabilité, même aux sports d’hiver

0
sports d'hiver et écoresponsabilité

La montagne est superbe sous la neige comme en été. Pourtant, elle est très fragile et la fréquentation qu’elle connaît, notamment pendant les sports d’hiver, n’est pas pour arranger les choses. Pour limiter les conséquences désastreuses de nos passages répétés, quelques précautions s’imposent.

Pratiquer des activités non polluantes

Certaines activités sont très polluantes, comme les randonnées en motoneige ou en 4 x 4. Pour les adeptes de sports extrêmes, il est préférable d’essayer le parapente, par exemple, qui n’utilise aucun carburant polluant. Ceux qui aiment le calme goûteront particulièrement les randonnées en raquette ou en chiens de traîneau.

protéger la montagne, activité non polluante

Le ski est évidemment une option, et les plus téméraires pourront emprunter les pistes rouges ou noires, si elles sont ouvertes. Le hors-piste doit être banni à tout prix car il met la vie de ses pratiquants en danger et peut générer plusieurs types de pollutions : recherches en hélicoptère, dérangement de la faune, etc.

le coût de l'irresponsabilité

Des gestes essentiels pour protéger la montagne

La voiture est une source de pollution énorme dans les stations de ski. Démarrer le moteur par -10°C, faire chauffer la voiture, monter les côtes, autant de situations qui génèrent des émissions de CO² importantes. Pour éviter cela, mieux vaut utiliser les moyens de déplacement adaptés à la montagne : téléphérique, télésiège, et même le bus produiront beaucoup moins de gaz à effet de serre.

A moins d’habiter la montagne, la location du matériel doit être privilégiée. Outre les économies de matière première, ce matériel pourra être entretenu et réparé, de sorte qu’il durera plus longtemps. Même les vêtements peuvent être loués. C’est ce que propose le site Ski-Chic.com. Il suffit de sélectionner le style souhaité parmi les dernières tendances, de préciser la taille et de les faire livrer dans la station de ski de son choix. Le colis de vêtements choisis sera déposé sur le lieu d’hébergement le jour de l’arrivée et repris par un porteur le jour du départ.

les vetements ski-chic pour mieux vivre la montagne

Quelle que soit l’activité pratiquée, il convient également d’apprendre à gérer ses déchets, pour éviter ce qui constitue un véritable désastre écologique après la fonte des neiges :

  • Toujours avoir sur soi un sac pour y mettre tous ses déchets, que l’on déposera ensuite dans la première poubelle venue.
  • Tout doit être ramassé. Cela inclut les mégots, mouchoirs en papier, emballages de bonbons, sandwiches, etc. Les bouteilles et les canettes seront déposées dans un conteneur de tri sélectif adapté une fois redescendu dans la station.
  • C’est le moment idéal pour commencer à pratiquer le zéro déchet.

Bref, ce n’est pas parce que ça sent les vacances qu’il faut oublier la planète. L’écoresponsabilité, c’est une attitude de chaque instant, même aux sports d’hiver.

PARTAGER SUR
Article précédentL’avenir de la planète se joue dans les sommets
Prochain articleLe 25 mai, vous avez de nouveaux droits numériques !
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.