100 millions de dollars pour stocker le carbone

0
15
stocker le CO2

Devant la nécessité de limiter les gaz à effet de serre, la solution du stockage de carbone commence à apparaître comme la seule susceptible de lutter contre le changement climatique. Elon Musk va même jusqu’à offrir 100 millions de dollars à ceux qui déploieront la meilleure solution.

Stockage de dioxyde de carbone, de quoi parle-t-on ?

Les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d’augmenter malgré les efforts réalisés par les gouvernements. En France, les émissions nettes de dioxyde de carbone sont passées de 371 millions de tonnes en 2008 à 311 millions de tonnes en 2018, soit une diminution de seulement 16 % en 10 ans. A ce rythme, nous émettrons encore plus de 200 millions de tonnes de CO2 en 2040.

Toutes les solutions que nous pouvons mettre en place individuellement ou collectivement :

  • consommer local,
  • rouler en véhicule électrique,
  • isoler les logements,
  • remplacer les vieilles chaudières,
  • manger moins de viande, etc.,

semblent insuffisantes pour réduire nos émissions de CO2. C’est sans doute ce qui poussent les chercheurs à imaginer des solutions technologiques innovantes, notamment dans le sens d’une absorption du CO2 produit.

stocker le CO2

Pour le Groupement international des experts pour le climat (GIEC), ce sont 100 à 1000 giga tonnes de CO2 qu’il faudrait éliminer pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C. Stocker le carbone se présent alors comme une alternative intéressante. Il s’agirait alors de capturer le CO2 des fumées de combustion et de le stocker dans d’anciennes mines ou sous l’eau, pendant une durée suffisante à son élimination (une centaine d’années).

exemple de récupération et stockage de CO2
Par Carbon_sequestration-2009-10-07.svg: *LeJean Hardin and Jamie Paynederivative work: Jarl Arntzen (talk)derivative work: F. Lamiot (talk) — Carbon_sequestration-2009-10-07.svg, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7816869

La technologie de récupération du CO2 existe, par exemple dans les usines d’exploitation du gaz à Lacq, mais en quantité bien inférieure à celle qui s’impose. Il s’agit donc de développer des solutions qui permettraient d’accélérer le mouvement pour passer de 30 mégatonnes stockées à plus de 2 gigatonnes. Selon l’IFPEN, il faudrait multiplier par 10 le nombre projets de capture et stockage de CO2 qu’il convient de mettre en œuvre d’ici à 2050.

La meilleure technologie de stockage de CO2 récompensée par une bourse de 100 millions de dollars

Les scientifiques les plus éminents au monde s’entendent pour estimer à plusieurs gigatonnes la quantité de CO2 qui doit être éliminée (6 d’ici 2030 et près du double d’ici à 2050) pour limiter les effets du réchauffement de la planète à 1,5°C.

100 millions de dollars offerts par Elon Musk pour stockage de carbone

Parvenir à réduire nos émissions de gaz à effet de serre de façon suffisamment visible pour atteindre cet objectif paraît quasi utopique. Tous les pays ne sont pas au même niveau d’engagement. Si certains, comme la France, parviennent péniblement à mettre en place un plan climat efficace, d’autres n’en sont pas mêmes aux prémices.

L’innovation peut aider à atteindre cet objectif, inférieur à celui de 2°C issu des Accords de Paris de 2015, mais indispensable pour limiter les risques de catastrophes naturelles. Elon Musk et sa fondation ont fondé le XPRIZE Carbon Removal dans le but de propulser la recherche et l’innovation technologique pour développer une solution technique destinée à piéger les émissions de dioxyde de carbone.

100 millions de dollars, c’est en effet ce qu’offre généreusement le milliardaire Elon Musk pour soutenir l’équipe qui parviendra à développer la meilleure méthode de stockage de carbone, quelle qu’elle soit : capture directe, minéralisation, etc.

Le fonds prend la forme d’un concours au niveau mondial, qui durera 4 ans. Les équipes qui proposeront la technologie la plus au point pour capter le CO2 de l’atmosphère et à le stocker de façon permanente sans impact sur l’environnement recevront l’enveloppe attribuée selon plusieurs critères :

  • quantité de CO2 supprimée,
  • capacité de stockage,
  • efficacité énergétique,
  • impact environnemental du processus sur tout son cycle de vie,
  • empreinte écologique.

Le prix sera remis le Jour de la Terre 2025. Pour participer, il suffit de s’inscrire sur le site Xprize.org.

Sources :

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2020-12/datalab_81_chiffres_cles_du_climat_edition_2021.pdf

PARTAGER
Article précédentComment bien choisir et faire durer son électroménager
Article suivant1000 chênes centenaires pour une cathédrale millénaire
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.