Que se passe-t-il quand on arrête le sucre ?

0
arreter le sucre

Les chercheurs s’accordent à dire que le sucre est la cause de nombreuses maladies cardiovasculaires(*). Si les glucides sont indispensables pour être en forme, il n’en est pas de même pour les sucres simples. Consofutur a étudié les effets de l’arrêt du sucre sur l’organisme.

Adieu les kilos

C’est le premier effet : quand on supprime le sucre, on maigrit. Beaucoup de régimes éliminent tous les glucides, sucres lents ou rapides. L’effet amaigrissant est rapide. Attention toutefois au retour du boomerang, appelé effet yoyo. Si les sucres sont réinsérés dans l’alimentation dès la fin du régime et les kilos reviennent.

Fini le coup de pompe de 11 H

La tendance, quand on a un coup de pompe, est souvent de se jeter sur des aliments sucrés. Malheureusement, les sucres simples créent des pics d’insuline environ une heure après l’absorption. C’est le cercle infernal : on prend du sucre pour se sentir moins fatigué et une heure après on est encore plus fatigué et on a encore plus envie de sucre. Ca commence au petit-déjeuner : en remplaçant le sucre rapide (boissons sucrées, gâteaux, etc.) par des sucres complexes (pain complet, graines), le coup de pompe sera éliminé tout autant et l’effet sera prolongé.

Prendre l’habitude du sans sucre

Le sucre et le goût sucré ne sont qu’une habitude. Le plus difficile est finalement de décider d’arrêter le sucre. Une fois la décision prise, en quelques jours sans sucre, le goût pour le sucré va s’estomper, jusqu’à disparaître complètement. Les glucides complexes que l’on trouve dans une alimentation équilibrée satisferont pleinement les besoins de l’organisme.

Un nouveau mode de vie

Le sucre ajouté n’est absolument pas nécessaire pour la santé. Il n’apporte aucun nutriment essentiel, au point que l’on parle de calories vides. On trouve ces sucres simples non seulement dans le sucre, dans les bonbons, dans les sodas, dans les chocolats, mais aussi, et c’est plus alarmant, dans de nombreux produits industriels. Il suffit de lire les étiquettes pour en être convaincu : sirop de glucose, sirop de maïs, fructose ont un indice glycémique très élevé. Il est donc préférable de lire les informations nutritionnelles, qui distinguent les sucres simples parmi les glucides (Glucides / dont sucre).

 

(*)Source : Anses.fr

PARTAGER SUR
Article précédentL’hébergement collaboratif pour vos voyages
Prochain articleRéduire les déchets pour faire des économies ?
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.