Voiture électrique : les nouveautés fiscales

0
prime véhicule électrique

La loi de Finances a légèrement changé la donne dans les bonus électriques. Si l’on remarque que les voitures électriques gardent leur bonus de 6 000 euros, les bonus pour les voitures hydrides sont en revanche supprimés. La fin des véhicules thermiques s’amorce doucement mais sûrement.

Des bonus maintenus, d’autres supprimés

Comme le ministre de l’écologie l’a annoncé, l’acquisition d’un véhicule électrique bénéficie toujours d’un bonus écologique pouvant aller jusqu’à 6 000 euros en 2018, selon le niveau d’émission de CO². Attention toutefois car cette aide reste limitée au maximum à 27 % du coû d’achat du véhicule batteries comprises. Ce montant peut être abondé d’une prime à la conversion de 2 500 euros, portant ainsi l’avantage à 8 500 euros, dans le cas où la voiture remplacée est mise à la casse.

La fin de l’aide pour les hybrides rechargeables

Les amateurs de voitures hybrides vont certainement être déçus. Après avoir subi une baisse, c’est tout simplement vers une suppression que nous nous tournons maintenant puisque le bonus de 1 000 euros disparaît. Finalement, il n’y a que les personnes qui vont mettre un véhicule à la casse qui pourront bénéficier d’une aide à l’acquisition d’un véhicule moins polluant.

Vers la fin des primes pour les vélos électriques ?

Il s’agit également d’une nouvelle importante pour beaucoup d’utilisateurs. Le bonus lié aux vélos électriques fut de courte durée. En effet, le gouvernement l’a remplacé, depuis le 1er février 2018, par un ersatz accessible à une triple condition :

  • ne pas être imposable,
  • résider dans une commune qui a mis en place une aide locale,
  • que les deux aides ne dépassent pas les plafonds, inchangés, de 20 % du coût d’acquisition et de 200 euros.

prime vélo électrique

Ce bonus aura tout de même permis de financer l’achat de plus de 250 000 vélos depuis son lancement. C’est clairement cette aide qui aura permis de lancer la filière en France. La limitation de la prime sera sans doute préjudiciable à son développement sur le long terme et le retard pris sur les pays voisins risque de s’accumuler.

Un avenir durable

Le but de ce type d’initiatives est de mettre en place un avenir durable pour l’ensemble de la France. Il est important, d’un point de vue sociétal, que ces initiatives montent en puissance et puissent devenir la norme en quelques années, en passant du niveau local au national.