Le vin bio, meilleur pour la santé

0
verre de vin bio, meilleur pour la santé

Même s’il reste encore confidentiel dans le monde viticole, le vin bio fait de plus en plus d’adeptes chez les consommateurs. Reconnu pour ses qualités gustatives, il est aussi meilleur pour la santé. Tout ce qu’il faut savoir sur le vin bio.

Le vin bio, c’est quoi ?

Issu de l’agriculture biologique, le vin bio répond au cahier des charges défini par l’Union européenne depuis 2012. C’est en effet depuis cette date que l’on se préoccupe non seulement de la qualité du raisin utilisé pour produire le vin bio mais aussi de toute la phase de vinification. Sont ainsi interdits notamment tous les sulfates et engrais, herbicides, pesticides chimiques ajoutés dans les vignes.

pas de sulfates dans le vin bio, mais des sulfites autorisées

Cependant, les vins bio peuvent contenir des levures industrielles des tanins, des sucres et même des sulfites, en quantité limitée et inscrite sur l’étiquette.

Le vin bio est-il vraiment meilleur pour la santé ?

Les bienfaits des aliments bio comparés aux aliments issus de l’agriculture conventionnelle ne sont plus aujourd’hui contestables. Boire un verre de vin bio chaque jour plutôt qu’un verre de vin non bio a donc un impact positif sur la santé.

Il est cependant recommandé de se limiter à un verre de vin bio par jour, car le vin, fût-il bio, peut-être néfaste pour l’organisme s’il est consommé sans modération sur le long terme : cancers du système digestif, cirrhose, maladies cardio-vasculaires, etc.

Existe-t-il des grands crus vins bio ?

Si la question est restée longtemps posée, c’est avant tout parce qu’il n’existait pas de filière « vins bio ». Mais cette époque est révolue et des vignerons renommés se sont mis à produire du vin bio.

grands crus de vins bio

Ce sont désormais plus d’une cinquantaine de crus qui sont recensés par des guides réputés, comme le Guide Hachette des Vins. Les vignerons de talent qui les produisent considèrent que leurs vins bio sont plus complexes que les vins issus de l’agriculture conventionnelle et que le terroir y est plus reconnaissable.

Mal à la tête avec le vin bio ?

Oui, et c’est bien normal. Comme il a été signalé plus haut, les vins bio contiennent bel et bien ces fameux sulfites, en cause dans la migraine ressentie après consommation de vin bio ou non. Ces sulfites, d’origine naturelle, empêche les micro-organismes de se développer. Ils limitent l’oxydation du vin, et ont un pouvoir antiseptique.

Heureusement, les quantités de sulfites sont limitées dans les vins bio, de l’ordre des deux tiers de la quantité autorisée dans les vins conventionnels pour ce qui est du label bio. Par exemple, pour un vin blanc dont le taux de sucre résiduel est inférieur à 2 grammes par litre, la quantité de sulfites autorisée est de 100 milligrammes par litre, contre 150 pour le vin non bio.

verre de vin bio, meilleur pour la santé

Alors même si le verre de vin bio est légèrement plus cher, il reste à privilégier. La santé a certes un coût, mais elle n’a pas de prix.

PARTAGER SUR
Article précédentDe l’autopartage 100% électrique dès 2019 à Paris
Prochain articleLa pluie, une ressource à valoriser
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.