Nouvelle menace pour la France sur la qualité de l’air

0
pollution de l'air sanctions de la commission européenne

La pollution de l’air est un problème récurrent dans les pays fortement industrialisés et c’est le cas en Europe. La commission européenne a ainsi lancé un dernier avertissement à plusieurs pays dont la France, ces derniers n’ayant maintenant plus que mois pour réagir avant de voir tomber les fortes sanctions financières imposées par l’Europe.

La pollution de l’air : une priorité de santé publique

C’est le nombre de décès qui fait tout simplement peur. 48.000 décès seraient dus à la pollution atmosphérique en France et plus de 400.000 personnes seraient touchées en Europe. La commission européenne vient d’annoncer la mise en alerte de certains pays dont la France, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Pour la commission européenne, ces pays n’ont tout simplement pas remédié aux diverses infractions répétées en matière de pollution atmosphérique et plus particulièrement pour ce qui touche au dioxyde d’azote. La majorité de cette pollution provient de la circulation routière comme l’indique le communiqué.

Certaines zones très polluées

Le mauvais élève est l’Allemagne avec plus de 28 zones très polluées sur le territoire. En France, plus de 19 zones seraient concernées dont les villes de Paris, Marseille et Lyon. L’Italie est également un mauvais élève avec plus de 12 zones polluées. Dans cette optique, les responsables européens mettent en avant plusieurs mesures pour réduire durablement les émissions polluantes. Parmi ces dernières, il y a la réduction du trafic ainsi que le passage à des véhicules moins polluants et par exemple à l’électrique.

Les mesures mises en avant restent tout de même assez drastiques. Certaines villes restent particulièrement dans le collimateur de l’Europe comme Londres ou encore Milan alors que certaines mesures comme des péages destinés à réduire la pollution ont déjà été installées. Plusieurs villes françaises ont déjà adopté la vignette Crit’Air pour limiter la circulation en cas de pics de pollution. D’autres mesures devraient également voir le jour ces prochains jours et mois afin de réduire la pollution dans les pays concernés sous peine de fortes sanctions financières.

Sources :

PARTAGER SUR
Article précédentLe biodiesel, un désastre écologique
Prochain articleDossier agriculture urbaine : croquer la ville à pleine dents
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.