L’arrivée des véhicules autonomes bouscule le marché

0

Les véhicules électriques autonomes sont considérés comme l’avenir de l’automobile. Le plus souvent compacts et de plus en plus robustes, ils ont la principale qualité de protéger l’environnement durablement en ne rejetant pas de CO². Certains groupes comme Renault ont décidé de tout simplement révolutionner le monde l’automobile avec pas moins de 15 nouveaux modèles autonomes et 12 nouveaux modèles électriques ou hybrides d’ici 5 ans.

Des ambitions à la hauteur de la Cop21

Drive the Future, c’est le nom du programme de développement de Renault. Souhaitant viser une croissance internationale, le groupe, comme beaucoup d’acteurs du secteur, se lance dans les véhicules autonomes en France et à l’étranger. En retard par rapport à certaines marques allemandes, Renault concrétise la croissance de son usine chinoise et développe dans le pays du soleil levant ses modèles autonomes.

Des annonces importantes

Là où la ville de Paris a clairement annoncé l’interdiction des véhicules diesel dans le centre de la ville pour 2030, Renault, comme ses concurrents, se met à l’électrique. Le groupe a annoncé que plus de 20 % de l’ensemble de sa gamme sera électrique dans 5 ans. En complément, la marque au losange va commercialiser une quinzaine de véhicule entièrement autonomes. Le concept de ces derniers a été dévoilé récemment. Les véhicules pourront évoluer de manière indépendante dans la circulation sans avoir besoin d’un conducteur. Dans le cas où le conducteur le souhaite, il pourra reprendre le contrôle du véhicule.

L’alliance des différents constructeurs

Pour parvenir à développer les véhicules autonomes les plus performants, une alliance de 3 entités du groupe (Renault, Mitsubishi et Nissan) a permis de mettre en avant un plan d’action commun pour développer ces véhicules autonomes. Ce plan vise également à augmenter la collaboration entre les acteurs avec de grosses avancées en termes de mobilité. Cette conduite autonome verra le jour en 2022 au sein du groupe. Il y a aura en pratique plusieurs niveaux d’autonomies allant de la simple assistance jusqu’à la prise en main totale du véhicule par un automate embarqué dans le véhicule.

 

PARTAGER SUR
Article précédentDes puces électroniques sous la peau en suède
Prochain articleTrucs et astuces pour avoir une maison écologique
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.