Combien vous coûte réellement votre voiture ?

0
coût voiture

Estimer le coût de sa voiture n’est pas chose aisée. Des experts de l’Argus ont répertorié la totalité des dépenses liées à une voiture et ont établi une règle de calcul afin de déterminer le prix de revient kilométrique (PRK). Véritable mine d’informations, cet outil permet de connaître les voitures les plus chères et les moins chères au kilomètre parcouru.

Méthode de calcul du PRK

Réalisé avec une méthode scientifique, le PRK prend en compte le prix d’achat du véhicule ainsi que son financement et sa valeur résiduelle, les coûts de l’assurance et de l’entretien, le type de carburant ainsi que la consommation. Le résultat est fort instructif et permet de connaître le prix de revient au kilomètre de 1500 véhicules de marques, modèles et carburation différents.

Les principales tendances du PRK 2017

Première constatation, le PRK 2017 moyen a subi une légère baisse par rapport à 2016 et 2015. Les raisons sont simples : les véhicules consomment de moins en moins, les taux de crédit sont très bas et le prix de l’essence a peu augmenté. L’autre intérêt du PRK est de pouvoir classer les voitures les moins chères à l’utilisation. Et comme en 2016, les petites citadines trustent bien évidement la majorité des 50 premières places. La Dacia Sandero conserve son titre et le partage avec la Logan MCV et la Suzuki Celerio. Le prix de revient de ces 3 véhicules est de 0,47€ par kilomètre. Le constructeur roumain réussit même l’exploit de placer des véhicules de gamme plus imposante comme le Duster ou encore le Dokker parmi les 15 véhicules les moins chers, avec un prix de revient de 0,53€ ! Les données recueillis par le PRK permettent également d’établir le classement des voitures les plus onéreuses. Et la BMW Série 5 Gran Turismo avec son prix de revient de 5,02€ au kilomètre remporte le prix de la voiture la plus chère au kilomètre. La Hyundai Genesis et l’Alfa Roméo Guila complètent le podium avec respectivement 4,75€ et 4,27€.

Essence ou Diesel ?

La méthode de calcul du PRK offre un résultat en fonction du type de carburant et selon 4 kilométrages annuels : 10 000, 15 000, 25 000 et 35 000 km. Avec de telles données, il est possible d’établir une comparaison entre les prix de revient des véhicules diesel et essence. Et force est de constater que la balance penche enfin du côté écologique. Le PRK 2017 confirme ainsi qu’un véhicule diesel parcourant moins de 20 000 kilomètres par an est plus onéreux qu’un véhicule essence. Et bien plus intéressant encore, de nombreuses citadines essence se révèlent moins onéreuses que leurs concurrentes diesel. Retrouvez le classement complet du PRK sur le site de l’Argus.