Le retour des trains de nuit en France et en Europe

0
102
trains de nuit

Les trains de nuit ne sont plus que deux en France, mais ils pourraient revenir au goût du jour. Ils déclenchent non seulement un sentiment de nostalgie mais leurs prix sont attractifs, et ils sont bien plus écologiques que la voiture ou l’avion. C’est la raison pour laquelle le Gouvernement a décidé de développer de nouvelles lignes.

Des trains de nuit en France et en Europe

Jugés insuffisamment rentables, les trains de nuit ont été remplacés par le TGV et il n’en reste plus que deux en France. Les lignes SNCF partent de Paris pour aller vers deux directions :

  • Vers les Pyrénées orientales, à La Tour-de-Carol, en passant par Toulouse et Rodez,
  • Vers les Hautes-Alpes, à Briançon.

Seules quelques villes sont désormais desservies, parmi les 550 qui l’étaient par le passé. Il existe également des lignes européennes, de Paris vers Venise et vers Moscou et de Nice vers Moscou. Ces lignes sont exploitées par des compagnies étrangères, l’italien Thello pour Venise et le russe SZD vers Moscou.

Le nombre de lignes desservant les grandes villes est trop insignifiant pour satisfaire les amateurs de voyages nocturnes. Le président de la FNAUT (Fédération nationale des associations d’usagers des transports) affirme qu’il existe bien une demande, et pas seulement des nostalgiques du train de nuit. Les clients aisés et moins pressés apprécient ces voyages intercités de nuit.

Les avantages des trains de nuit

Le premier avantage des trains de nuit est bien sûr son aspect écologique. De tous les moyens de transport, le train présente la facture carbone la plus allégée. Un trajet en train produit en moyenne 15 fois moins de gaz à effet de serre que le même trajet en avion.

Lire aussi “Semaine européenne de la mobilité

De plus, les voyages ferroviaires de nuit sont beaucoup plus sûrs que les trajets en voiture, pour un temps de trajet moindre. Voyager la nuit en train n’entraîne aucune fatigue ni aucun risque d’accident. Le voyageur arrive frais et reposé et peut, dès son arrivée, profiter de son séjour.

Enfin, comparé à la voiture comme à l’avion, le coût du trajet s’avère beaucoup plus économique, de l’ordre du simple au double.

Une nouvelle offre européenne bientôt disponible

Depuis l’automne dernier, les transporteurs ferroviaires se lancent dans la course au train de nuit transfrontalier. D’ici deux ou trois ans, plusieurs lignes devraient être ouvertes :

  • En 2021 :
    • Zürich – Cologne – Amsterdam,
    • Vienne – Munich – Paris,
  • Entre 2022 et 2024 :
    • Zürich – Rome,
    • Vienne – Berlin – Bruxelles – Paris,
    • Zürich – Barcelone.

Ces nouvelles lignes demanderont des travaux importants pour aboutir à des trajets confortables dans des rames modernes. Le voyageur aura le choix entre un siège inclinable, une couchette « dortoir » ou une cabine avec douche. Bien entendu, le prix de trajet dépendra non seulement des kilomètres parcourus mais aussi de l’option choisie.

La libéralisation des lignes ferroviaires pourrait finalement aboutir à une offre plus large, plus économique et surtout plus écologique.

PARTAGER
Article précédentQuels seront les moyens de transport du futur ?
Article suivantRecyclage : 4 recettes pour utiliser son pain rassis
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.