Le woofing ou tourisme responsable

0
643

Le tourisme alternatif a le vent en poupe ! Après les voyages humanitaires entre amis, voici les immersions au sein de fermes biologiques : le woofing, ou wwoofing de l’acronyme WWOOF qui signifie World-Wide Opportunities on Organic Farms.

A la découverte du woofing

Apparu dans les années 1970 au Royaume-Uni, le woofing s’est ensuite développé dans le monde avant d’atteindre la France, depuis quelques années. Le principe est assez simple : des vacanciers partent en immersion totale dans des fermes biologiques et mettent la main à la pâte tout au long de leur séjour contre le gîte et – bien souvent – le couvert.

Le woofing se résume donc à un échange de bons procédés : des vacances « gratuites » contre une main d’œuvre à moindre frais. Les destinations sont variées, vous pouvez partir seul, en famille ou entre amis et le nombre d’heures de travail peut varier de 4 à 6h par jour. Le woofing n’est donc pas de tout repos, mais représente une réelle opportunité de partager, découvrir et échanger (comme l’explique le site internet français du mouvement).

Comment devenir woofer-participant ?

  1. Soyez définitivement convaincus avec ce témoignage de woofeur
  2. Choisissez votre destination sur le site de l’association
  3. Devenez membre de l’association locale
  4. Les tarifs changent selon la région, mais ils restent très raisonnables
  5. Contactez votre hôte, c’est à vous de jouer et de vous organiser avec lui !

Alors… on woof ?

PARTAGER
Article précédentSiga Siga, la boutique où tout est gratuit
Article suivant3 applications pour mobile pour le quotidien
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.