Des puces électroniques sous la peau en suède

0

Utilisées depuis plusieurs années dans le domaine du high tech, les puces sous la peau commencent maintenant à concerner les êtres humains.

Un quotidien amélioré

Aidant à faire gagner du temps et de l’argent, les puces sous cutanées permettent par exemple de faire valider son billet de train ou de faire marcher la photocopieuse. Elles fonctionnent avec un petit transmetteur NFC, ce dispositif présent dans les téléphones modernes qui est utilisé en guise de puce sous la peau. Un habitant des Pays-bas a expérimenté cette puce dans son quotidien. Il l’utilise pour aussi bien pour payer ses transports que pour acheter une baguette. Dans ce pays particulièrement avancé dans le monde des nouvelles technologies, cela n’étonne personne.

Des puces qui se mondialisent

Les puces de ce type sont de plus en plus utilisées dans le monde entier et depuis de nombreuses années. Elles permettent par exemple de retrouver son animal plus facilement ou marquent les animaux d’élevage. Elles vont aussi se développer pour les êtres humains. C’est en Suède que ce type d’activité a tout simplement explosé et qu’il a commencé à se généraliser. La généralisation s’est faite au-delà du domaine du piercing et la puce RFID tend à se développer auprès des start up et des grandes entreprises.

De la taille d’un petit grain de riz

Implantée en quelques secondes par le biais d’une petite sonde spécialement conçue pour cela avec un seringue adaptée, la puce entre sous la peau de façon presque indolore. Il existe dans les pays nordiques des experts spécialisés dans cette activité qui posent ce genre de produit pour quelques milliers de couronnes.

Le secteur est depuis quelques temps en explosion. Le marché est estimé à plusieurs dizaines de milliards d’euros rien qu’à l’échelle européenne. Actuellement numéro 1 mondial, Intel a lancé plusieurs filiales dans la course. La France n’est pas en reste avec le géant ST Microélectronic qui pèse plus de 20 milliards d’euros. Cette société travaille dans le développement d’une puce sous-cutanée durable.