Pensez écologique : la réparation des électroménagers défectueux

0
Un homme qui répare un four

Alors que plus de 15 millions d’appareils électroménagers sont vendus chaque année en France, leur obsolescence programmée entraîne une production de déchets considérable. Les mauvaises habitudes liées à la société de consommation voient le remplacement des appareils défectueux comme une évidence, alors que la réparation de ces produits, souvent possible, est une solution bien plus pertinente tant sur le plan économique qu’écologique.

Les vertus de la réparation

La réparation d’électroménagers défectueux contribue à lutter contre l’augmentation du volume et de la toxicité des déchets que nous produisons. Cette pratique permet d’assurer une durée de vie prolongée aux divers appareils utilisés dans notre quotidien, mais aussi d’aider à la survie du secteur comptant encore en France de nombreux artisans. Loin d’être une solution idéale, le recyclage ne permet pas quant à lui de traiter tous les éléments jetés dans le respect de l’environnement. La réparation est un moyen bien plus écologique de procéder, en ancrant dans les mœurs des pratiques responsables visant à réduire la production de déchets. Cette méthode possède ainsi un véritable intérêt environnemental, qui fait d’elle la solution à envisager en priorité en matière de gestion des déchets.

Un secteur à soutenir et à développer

Présenté comme la solution à l’augmentation des déchets, le recyclage a le défaut de coûter cher et de manquer d’efficacité d’un point de vue écologique. Alternative crédible, la réparation est cependant en perte de vitesse depuis plus d’une décennie. Souvent considérée comme trop complexe ou peu fiable, la réparation d’appareils électroménagers n’est pas un réflexe pour les consommateurs. Pour la GIFAM, de nouvelles mesures sont à prendre (comme la création d’un chèque-emploi service pour les professionnels de la réparation) afin de venir en aide à une filière de plus en plus fragilisée.

Des initiatives originales en matière de réparation

Afin de favoriser la réparation des appareils électroménagers, des journées dédiées sont proposées chaque année par des collectivités et des associations. En mettant en relation artisans et consommateurs, ces initiatives cherchent à remettre la réparation au goût du jour. On voit émerger également des « annuaires de seconde vie des produits », qui recensent toutes les adresses pour réparer et augmenter la durée de vie des appareils. L’un d’entre eux, proposé par l’association Les Amis de la Terre Paris, est à retrouver en ligne. Des structures solidaires, à l’instar d’Emmaüs, visent à allier souci écologique et solidarité à travers la réparation de produits. Parmi les autres initiatives à souligner, on peut évoquer enfin Spareka, une plate-forme en ligne qui permet au grand public de se procurer facilement des pièces détachées électroménager pour procéder à des réparations. Le site prodigue également diagnostics et conseils afin d’accompagner chaque utilisateur dans cette démarche citoyenne.

PARTAGER SUR
Article précédentInteractions sociales et liberté, les nouveaux maîtres-mots du jeu vidéo
Prochain articlePolitique et écologie, ça commence à payer
Mo
Moooms ou Mo’ pour les intimes, mes passions se concentrent autour de 3 grandes thématiques : le digital, les nouvelles technologiques et l’art (plus particulièrement le street-art). Ouvert d’esprit, j’adore voyager et découvrir la richesse du monde, de ses paysages, de ses cultures, de ses habitants, de sa gastronomie.