Nouvelles technologies et environnement sont-ils éco-compatibles ?

0
transport et nouvelles technologies environnementales

La technologie dans le domaine des énergies permet aujourd’hui, que ce soit dans l’oil & gas ou encore dans les énergies renouvelables, de dépasser les difficultés environnementales. Est-ce que la technologie peut nous sauver de la menace du réchauffement planétaire ? En d’autres termes, nouvelles technologies et environnement sont-ils éco-compatibles ? Décryptage.

L’environnement, une ressource à protéger

Les problèmes écologiques, sans être réglés, ne sont plus remis en question, sauf par une minorité d’incrédules. On estime à près de 25 000 le nombre d’espèces aujourd’hui en danger (même la girafe…). C’est tout l’écosystème qui est menacé par le réchauffement climatique, lui-même aggravé par la pollution. Les gouvernements s’accordent à reconnaître la nécessité de protéger l’environnement, on l’a vu avec la réussite de la Cop 21. Mais ils ne parviennent pas toujours à mettre en pratique dans leurs pays respectifs.

Les nouvelles technologies et l’environnement

C’est bien la méthode qui fait le plus débat. La question de l’impact des nouvelles technologies sur l’environnement est prégnante. Peut-on se passer un jour des énergies fossiles ? Le mix électrique 100 % renouvelable verra-t-il le jour ? D’un point de vue environnemental, le progrès technique est perçu comme contribuant à aggraver le problème. Et il faut bien reconnaître que les problèmes environnementaux sont produits par les transports, l’industrie, et l’agriculture modernes. Pollution des sols, pollution de l’air, marées noires, etc. Mais la modernité d’hier est largement dépassée et celle de demain encore à explorer.

nouvelles technologies et environnement : la question de la compatibilité
Marée noire ou dégazage sauvage ?

Vers une résolution possible

Force est de constater que des innovations importantes permettent d’aller de l’avant dans la protection de l’environnement. Quelques exemples, pour vous convaincre ? L’utilisation de micro algues pour produire de l’énergie, le développement des énergies marines, les nouveaux moyens de transport (véhicules électriques, biocarburants, hyperloop). Ce sont les nouvelles technologies, aussi, qui permettent de diminuer la consommation de carburant des avions. Elles encore qui autorisent la construction de bâtiments à énergie positive. Un effort important dans la réduction des gaz à effet de serre quand on sait que le résidentiel / tertiaire représente 1/5 des émissions de CO². Aujourd’hui, certains experts s’accordent à penser que les nouvelles technologies contribueront à réduire les émissions polluantes et, pourquoi pas, à sauver la planète.

PARTAGER SUR
Article précédentOGM, sortis par la porte, ils entrent par la fenêtre
Prochain articleLe paradoxe environnemental du covoiturage
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.