Une maison dans un cocon de verre contre le froid

0

En Suède, et plus précisément non loin de Stockholm, un couple franco-suédois a trouvé le moyen de contrer les rudes températures de Scandinavie en se faisant construire un habitacle de protection tout autour de leur maison en bois. En effet, en se faisant façonner une construction en verre pour entourer leur habitation, y compris le dessus de celle-ci, ils n’ont désormais plus besoin de craindre les hivers du pays.

La  » Nature House « 

Marie Granmar et Charles Sacilotto désiraient s’installer avec leur fils non loin de Stockholm mais craignaient de ne pas pouvoir supporter les hivers suédois dont les températures demeurent généralement sous zéro d’octobre à avril. C’est ainsi que leur vient à l’esprit l’idée d’un certain Bengt Warne, un architecte scandinave, qui avait crée dans les années 1990 le concept “Nature House”, autrement dit maison naturelle.

Installation d’une maison de verre

A partir de là, le couple décide d’acquérir une maison en bois puis font poser tout autour de celle-ci une maison “naturelle” en verre, dotée d’une épaisseur de 4 millimètres, et semblable à une serre. L’ensemble comporte une habitation à double emploi, soit un espace intérieur mais aussi un espace extérieur dont ils peuvent profiter toute l’année, qu’il pleuve ou qu’il gèle. De plus, le toit de la maison en bois ayant été ôté, toute le monde peut profiter en été d’une terrasse à ciel ouvert grâce à un toit vitré laissant passer le soleil tandis que leur fils dispose pour son plus grand bonheur de balançoires suspendues dans la serre.

Un concept écologique

Cette maison, en étant exposée plein Sud, capte par la même occasion la chaleur du soleil de par son cocon de verre. Ainsi, lorsque la température extérieure est négative, il fait entre 15 et 20 C° dans les étages. Mais ce n’est pas tout, la famille peut aussi faire pousser à n’importe quelle période de l’année ses propres fruits et légumes, et cela, tout en récupérant l’eau de pluie via des citernes. Leur habitat est à ce titre un véritable concept écologique en leur permettant de presque s’auto-suffire. D’ailleurs, on y trouve même un compost et un système pour pouvoir traiter les eaux usées.