Label Energie Carbone, le nouveau label de l’écohabitat

0
label E+ C-

Les labels environnementaux permettent de certifier une multitude de logements et de leur attribuer en crédit au niveau écologique. Un nouveau label vient ainsi d’être mis en place par différents ministères permettant de mettre en avant les bâtiments à énergie positive.

Une nouvelle avancée dans le durable

Le label E+C- est un nouvel arrivant dans le monde de l’énergie et des bâtiments à faible émissivité.  Il s’agit de mettre en avant les bâtiments respectueux de l’environnement grâce à une nouvelle réglementation qui met en place ce label. Pour la première fois, ce label E+C- pour « Energie + Carbone – »  vise à réunir en un seul endroit la production d’énergie et l’émission de carbone. Cela va viser à soutenir les avancées dans le domaine de la construction durable et de l’économie d’énergie.

Vers des bâtiments de moins en moins consommateurs en énergie

C’est donc une ambition affichée du gouvernement français : mettre en avant le savoir-faire des constructeurs français en matière d’environnement et de bâtiments à énergie positive. Le label servira le bon respect des pratiques énergétiques. Il visera à atteindre la baisse des consommations d’énergie et la réduction des émissions de carbone.

Le label vise également à mettre en avant la production d’énergies renouvelables. De manière concrète, ce label propose 4 niveaux d’exigence en matière d’énergie et de 2 pour le carbone. Selon la combinaison choisie par les maîtres d’ouvrage, il sera possible d’obtenir plus ou moins facilement la certification. Certains critères, comme l’ambiance et les économies d’énergies au niveau de l’éclairage, sont des éléments pris en compte dans ce label.

Atteindre le bas carbone

L’analyse et la prise en compte du cycle de vie des bâtiments est une chose importante aujourd’hui. C’est pourquoi elle est prise en compte par ce label. La certification permettra en prime de mettre en avant et de valoriser les matériaux recyclés. Les différents éléments pris en compte par ce label novateur sont nombreux et devraient permettre, à terme, de réellement favoriser la réduction des gaz à effet de serre et la diminution des consommations de ressources non renouvelables.

PARTAGER SUR
Article précédentLa France, mauvais élève pour la pollution de l’air
Prochain article2016, des records de chaleur et de pollution
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.