Un jardin aromatique sur son balcon

0
plantes aromatiques sur balcon

Les jardins aromatiques se multiplient sur les balcons à Paris et dans les grandes villes. L’intérêt ne se limite pas à avoir un peu de verdure sur son balcon. Les amateurs de recettes gastronomiques y trouveront aussi de quoi agrémenter leurs petits plats. Voici quelques conseils pour avoir un jardin aromatique sur son balcon.

Faire pousser des herbes dans son appartement

Il est assez difficile de faire pousser des herbes aromatiques dans son intérieur.On peut garder en intérieur un pied de basilic acheté sur le marché, par exemple. Il faut cependant savoir que bien souvent, une fois les feuilles coupées, la plante dépérira.

Installer des herbes aromatiques sur le balcon

Il est possible de cultiver des herbes un peu partout en extérieur que l’on soit sur une terrasse, un balcon ou encore un petit rebord de fenêtre. Les bons outils sont ainsi les structures verticales vendues en jardinerie avec un petit système d’accrochage. La bonne exposition est en Ouest ou en Est. Lorsque les plantes sont orientées plein Sud, il peut arriver qu’elles grillent si on ne les arrose pas tous les jours.

Nos herbes aromatiques préférées

Les plantes aromatiques ne sont pas difficiles à cultiver. Les plus utilisées en cuisine sont sans doute le basilic, le persil, le thym et la ciboulette. A Consofutur, nous avons une préférence pour des annuelles (qui ne repoussent pas d’une année sur l’autre) : basilic, cerfeuil et tomate cerise. Si la meilleure saison pour les planter est à partir d’avril, une fois que les risques de gel sont passés, il est toutefois possible de les planter à n’importe quel moment de l’année, à condition de les protéger des gelées par un paillage.

Plusieurs plantes dans un même pot

Le persil et la menthe sont tellement envahissants qu’il est indispensable de les isoler. Hormis ces exceptions, on pourra associer les herbes aromatiques dans un même pot, à condition de respecter le rythme de chacune. On évitera par exemple de planter la ciboulette, qui demande un sol sec et frais, avec le basilic, qui a besoin au contraire de beaucoup d’eau.

On pourra également y associer de la salade à couper pour se constituer un petit jardin biologique. Son avantage est qu’elle repousse au fur et à mesure qu’on la coupe. Ces dernières possèdent souvent un gout bien prononcé comme par exemple certaines variétés de laitue ou de chicorée.

Et pourquoi pas, planter des feuilles comestibles comme la bourrache ou les capucines élargira le choix aromatique pour relever les plats, tout en apportant une touche de couleur sur le balcon.

Pour ce qui est du matériel, un transplantoir avec de l’engrais ainsi qu’un terreau de qualité suffit. Pots et jardinières se choisiront à la jardinerie, en fonction de la surface et de la configuration du balcon.

A lire aussi : Comment récolter ses légumes sans avoir un jardin

PARTAGER SUR
Article précédentLes dauphins de la Manche contaminés
Prochain article5 objectifs de la loi sur l’Economie Bleue
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.