Habitat participatif : un moyen d’accéder à la propriété

0
81
habitat participatif

Accéder à la propriété est le rêve de beaucoup de Français. Il existe de nombreux dispositifs qui permettent aujourd’hui de leur faciliter la voie. L’habitat participatif, bien qu’encore peu connu, est un moyen comme un autre d’aller dans cette direction.

Encore marginal dans notre pays

Inconnu il y a encore 10 ans, l’habitat participatif gagne du terrain. Il y aurait pas moins de 300 projets autour de cet axe en France. En période de crise, ce modèle permet ainsi aux habitants de concevoir facilement leur logement dans des espaces collectifs. La particularité de ce type d’habitat est d’être en autogestion. Voilà un autre moyen intéressant pour devenir propriétaire. Le prix de revient d’un immeuble peut être jusqu’à 30 % moins cher qu’un immeuble traditionnel.

Un exemple à Montreuil

La ville de Montreuil est un parfait exemple de l’intérêt de l’habitat participatif. Actuellement, la ville compte plus d’une dizaine de projets de ce type déjà achevés ou encore en cours de construction. Tout récemment, un petit immeuble a vu le jour avec 13 appartements reliés par des coursives et une salle commune. La résidence comporte au rez-de-chaussée un grand jardin totalement partagé. Il est ainsi possible d’y cultiver ses légumes et tout autre fruit avec la communauté. Les habitants se réunissent régulièrement dans les jardins pour fêter des événements et faire de nouvelles rencontres.

Une vie collective facile et moins chère

Le but des logements collectifs est que tout le monde mette la main à la pâte pour le bien-être de la communauté. Il n’y a quasiment pas de frais de ménage ou encore de jardinage. Les habitants se partagent de manière naturelle ces derniers en ayant en tête qu’ils font de belles économies tous les mois et qu’ils servent la communauté. Il faut cependant savoir qu’il y a un cadre légal fort autour du logement participatif. Il n’est pas possible de faire tout ce que l’on souhaite.

En matière d’immobilier, l’économie solidaire passe par l’habitat participatif, ce qui n’empêche pas, bien au contraire, de réaliser un projet écologique : ossature bois, isolation en matériaux biosourcés, etc. Autre intérêt : participer à la construction de son logement, quand on en a le désir.