Doit-on devenir végétarien ?

0

Consommer moins de viande est un nouveau concept, c’est le semi-végétarisme. Découvrez comment changer ses habitudes alimentaires.

Au centre des préoccupations culinaires, la viande rouge est actuellement pointée du doigt. Et à travers elle toute la viande en général : on nous répète sans cesse que nous mangeons trop de viande. Loin de vouloir tomber dans l’excès inverse qui consisterait à stopper toute consommation de viande, il est effet bon pour l’organisme d’en limiter sa consommation. Et pas que pour l’organisme car la production de viande est un des pollueurs les plus importants, sans oublier le traitement des animaux…. On ne compte plus les bonnes raisons pour changer ses habitudes alimentaires. Et ceci est possible, mais à condition de trouver des astuces pour rester en bonne santé.

La satiété

Tout d’abord, il est essentiel de savoir que la viande contribue à notre satiété. Manger de la viande lors des repas permet à l’organisme de tenir plus longtemps et de ne pas éprouver de sensation de faim durant plusieurs heures. Lorsque vous ne mangez pas de viande au cours d’un repas, vous devez la remplacer par un aliment qui va vous apporter une proportion de satiété équivalente. Pour cela, les féculents et légumineuses sont une très bonne solution.

La présence de fibres dans votre alimentation, comme c’est le cas avec les produits céréaliers, va vous permettre d’éprouver de la satiété au terme d’un repas. Un corps comblé est un corps prêt à affronter le reste de la journée.

Éviter les carences

Attention aux manques ! Si vous limitez la consommation d’un produit, il ne faut pas que cela entraîne des carences. La viande contient des protéines, du fer, du zinc et de la vitamine B12. Ces éléments sont essentiels à notre bonne santé et à notre efficacité quotidienne. Toutefois, en consommant de la viande plusieurs fois par jour, ces apports se trouvent en excès. Il ne s’agit donc pas de compenser également mais d’apporter à votre corps ce dont il a besoin pour fonctionner efficacement. Vous trouverez votre bonheur dans les œufs, le tofu, les légumineuses, les céréales et les noix.

Astuce ConsoFutur  : Sachez que la combinaison de légumineuses et de céréales ou de noix apporte la même efficacité nutritionnelle qu’un morceau de viande rouge, sans les désagréments inhérents à cette même viande. C’est le cas pour de nombreux plats traditionnels de bases : dhal de lentilles (riz+lentille), chili corn carné (haricot rouge + riz), couscous (poids chiche + semoule) ou riz + haricot rouge.

Manger bien pour vivre mieux, c’est possible sans se compliquer la vie et à moindre coût. Il suffit d’adopter quelques nouveaux réflexes au marché et dans la cuisine. Votre corps, libéré de ces excès de toxines carnées, et nourri à la perfection, vous en remerciera tôt ou tard. Et puis n’oubliez pas qu’ainsi vous protégez notre planète de trop de pollution !

PARTAGER SUR
Article précédentQuelles plantes d’intérieur en octobre ?
Prochain articleLa reconversion professionnelle comme solution au bien-être au travail
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.