Même éteints, les appareils électriques continuent de consommer !

0
appareils électriques consomment même éteints

On savait déjà que les appareils électriques consommaient, même en veille, de l’électricité. Ce qu’on ne nous avait pas dit, c’est qu’ils continuent parfois de consommer même une fois éteints. De kilowatt en kilowatt, une consommation électrique qui finit par peser sur la facture, parfois jusqu’à 100 euros sur une année. Explication et conseils.

En veille, les appareils électriques continuent de consommer

Pour certains appareils, cela paraît évident : le micro-ondes qui affiche l’heure, ou les petites diodes qui indiquent le mode veille sur le téléviseur, par exemple, consomment quelques kilowatts annuels. Mais cela n’est rien en comparaison des appareils connectés (imprimante, casque, enceintes, etc.) dont la connexion reste établie pendant la veille de l’appareil.

vérifier la consommation en veille

Même le lave-linge peut consommer de l’électricité en veille, s’il possède par exemple une fonction pour détecter les fuites d’eau. Le pire reste cependant l’ordinateur. La totalité des veilles dans un logement peut consommer jusqu’à 500 kWh annuels, selon l’ADEME.

Éteints mais branchés, gare à la consommation électrique

On aura du mal à le croire, mais c’est pourtant vrai. Certains appareils électriques continuent de consommer de l’énergie alors qu’ils sont éteints. Comment est-ce possible ? C’est simplement parce qu’ils sont branchés sur un transformateur pour pouvoir être branchés sur les prises 220 V de la maison. Et ils sont nombreux :

  • ventilateur,
  • console de jeux,
  • lampe à variateur,
  • décodeur télé,
  • etc.

Même si l’utilisateur a éteint l’appareil en pressant son interrupteur, celui-ci continue d’utiliser l’électricité à travers son transformateur qui, lui, n’a pas d’interrupteur. Toujours branché, il continue de consommer une énergie résiduelle.

Idem pour tous les chargeurs qui utilisent un transformateur, que ce soit pour charger la tondeuse électrique de Monsieur ou le téléphone portable de Madame.

L’un dans l’autre, ces consommations électriques cachées finissent par représenter des kilowatts supplémentaires sur la facture d’énergie des foyers. Mais surtout, l’ADEME nous dit qu’ils représenteraient, sur toute la France, une consommation électrique annuelle de 2 300 mégawatts. Si tous les Français débranchaient dès maintenant les appareils électriques qu’ils n’utilisent pas, il serait possible d’éteindre deux réacteurs nucléaires.

réduire la facture d'électricité

Heureusement, l’Europe veille. Depuis près de 10 ans, une directive impose une limite de 0,5 watts pour la puissance de veille des appareils électriques ménagers. Depuis 2 ans, elle a également limité celle des appareils connectés à 3 watts. Globalement, c’est moitié moins que par le passé.

Conseils pour réduire sa facture d’électricité

Le mieux serait évidemment de débrancher tous les appareils électriques non utilisés. D’un point de vue pratique, malheureusement, ce n’est pas la solution privilégiée. Quelques conseils peuvent cependant permettre de réduire la facture :

  • débrancher tous les chargeurs non utilisés et, plus généralement, tous ceux qui utilisent un transformateur et dont la prise est facilement accessible.
  • la nuit, débrancher le téléviseur et la box télé.
  • profiter des soldes et promotions pour adopter des appareils plus récents et moins gourmands en veille.

multiprise coupe-veille pour réduire les consommations électriques

La solution facile et rapide consiste à utiliser des multiprises sécurisées avec interrupteur pour chaque groupe d’appareils électriques. Ainsi, il suffira, par exemple, d’éteindre la prise qui relie le téléviseur, la box télé, la console de jeux et tous les appareils à proximité. Pour les ordinateurs, mieux vaut privilégier des prises avec coupe-veille.

 

PARTAGER SUR
Article précédentAvis clients : quand les consommateurs font entendre leur voix !
Prochain articleQuel est l’isolant écologique le plus efficace
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.