Le cinéma environnemental atteint-il son but ?

0
410
film-environnemental

Même s’il n’a pas encore une catégorie à la cérémonie des Césars, le cinéma environnemental connaît un fort développement en France. Du « Peuple migrateur » à « La marche de l’empereur », en passant par « La terre vue du ciel » ou « Demain », le film écolo fait recette, mais atteint-il son but ?

Les entrées du cinéma environnemental

Les films de Jacques Perrin, « Océans » (19 M€ au box-office), « Le peuple migrateur » (11M€), ou « La marche de l’empereur » de Luc Jacquet (120 M€ de recettes et sacré meilleur documentaire aux Oscars de 2006), ont fédéré plusieurs millions de spectateurs. Loin derrière, un film comme « Des abeilles et des hommes » a fait plus de 150 000 entrées. Plus récemment, « Les chèvres de ma mère » a réalisé 50 000 entrées.

Yann Arthus-Bertrand bat tous les records avec « La terre vue du ciel », sponsorisé par la fondation Bettencourt. « Demain », de Mélanie Laurent et Cyril Dion, sorti le 2 décembre 2015, aura-t-il le même retentissement ?

Spectacle efficace, ou non ?

C’est bien toute la question. L’objectif du film environnemental est plus d’apporter une réflexion sur l’impact environnemental de l’homme sur la Terre que de donner un spectacle de divertissement. Beaucoup de ces films montrent comment la planète va mal, peu d’entre eux préconisent des solutions.

En cela, « Demain » atteindra peut-être encore mieux le but fixé. Son financement ? KissKissBankBank, le financement par les spectateurs, plus de 10 000 personnes qui se sentent concernées par le sujet au point de financer un film. Mélanie Laurent et Cyril Dion, dans leur film, donnent des pistes de réflexion, comme les pièces d’un puzzle qui construisent peu à peu notre avenir.

Les êtres humains sont capables de déplacer des montagnes, bien au-delà des objectifs de la COP21. Le succès de ce film environnemental en sera probablement la démonstration.

Sources : AlloCiné.fr

PARTAGER SUR
Article précédentVacances écologiques en écolodges, notre choix
Prochain articleFournitures scolaires durables : bien les choisir
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.