Quels sont les bons gestes à adopter pour votre maison avec l’hiver qui arrive ?

0

Neige, grand froid, gel…l’hiver apporte avec lui des aléas climatiques qui peuvent impacter votre consommation énergétique, notamment en matière de chauffage. Il est donc plus que recommandé de suivre quelques astuces pour traverser cette période sans encombre. Tour d’horizon des bons gestes à adopter.

Pour maintenir une bonne température

A cause des aléas climatiques que l’hiver peut créer, il est essentiel de maintenir votre logement à bonne température. Pour ce faire, un certain nombre de gestes sont recommandés.
Tout d’abord, il est conseillé de définir la bonne température et d’éviter de surchauffer votre habitat. En l’occurrence, des températures trop fortes seront néfastes tant au niveau économique que pour votre santé. De même, veillez à garder cette température au même niveau, y compris lors de votre absence pour ne pas devoir ensuite créer un pic de consommation du fait du rallumage du chauffage. Par ailleurs, il est préférable de fermer les pièces les plus froides et d’isoler les fenêtres qui laisseraient passer de l’air. Veillez, enfin, à fermer les volets et éviter que les rideaux pendent devant vos installations de chauffage pour lutter contre les fuites thermiques.

Pour préserver son installation et obtenir de meilleures performances

Le maintien d’une bonne température ne suffit pas toutefois ; votre installation de chauffage doit aussi être suffisamment entretenue. A ce titre, vous devez par exemple faire réviser votre chaudière par un spécialiste, afin de vous assurer de son rendement optimal, d’autant plus s’il s’agit d’un modèle à combustion. Par ailleurs, la purge des radiateurs hydrauliques, ainsi que leur dépoussiérage, consistant à évacuer l’air, vous feront gagner en performances et réaliser une économie d’énergie.

Autres astuces

D’autres solutions complémentaires sont mises en œuvre pour optimiser votre installation de chauffage. Parmi ces solutions, on peut citer le désembouage, à savoir la suppression des boues de sels minéraux que l’on trouve dans l’eau du circuit. Ce premier procédé donne d’ailleurs droit à des aides. Outre l’économie réalisée sur votre consommation, vous assurez à vos équipements une plus grande durée de vie. Autre solution, celle du calorifugeage, c’est-à-dire la pose d’un isolant (manchons) sur les canalisations. Cette solution fait l’objet d’un crédit d’impôt de 30%, en plus de l’économie de 10% sur la consommation d’eau chaude.
Vous pouvez, par ailleurs, pour réguler votre chauffage, envisager l’installation de vannes thermostatiques sur les radiateurs ou d’un thermostat d’ambiance, accompagné d’un système de programmation. Pour la chaudière, il est possible de demander à un chauffagiste un asservissement pour un fonctionnement plus économique. Enfin, si votre installation est trop ancienne, un remplacement pour une chaudière de nouvelle génération peut être envisagé. Au-delà de l’économie qu’une n19ouvelle installation représente, cette acquisition fait l’objet d’aides de l’État.