Les avantages et inconvénients des constructions en bois

0
maison en bois à l'Est de l'Europe

Après le béton, le bois est un matériau très prisé pour la construction de logements. Il est omniprésent dans notre environnement et il reste esthétiquement très intéressant. Attention cependant car ce type de construction ne dispose pas que d’avantages. Voici quelques éléments vous permettant d’y voir plus clair sur ce mode de construction définitivement durable.

Des économies certaines

Le bois est un matériau très employé dans les constructions, notamment au Nord de l’Europe. Les avantages de ces constructions sont multiples. Chêne, pin, épicéa, érable, le bois permet de faire de belles économies. La consommation d’énergies grises des matériaux d’une maison en bois est en effet le quart d’une maison en béton. Une fenêtre en bois, c’est 130 fois moins d’énergies fossiles qu’une fenêtre en aluminium.

Il est aussi économique au quotidien, puiqu’il permet de réduire la facture de chauffage d’un tiers, par son caractère isolant.

Le bois est également un matériau moins lourd que le béton. Une maison de ce type pourra être construite sur tous les types de terrain, sans risquer le moindre effondrement.

Des inconvénients cependant

Le bois est un matériau très intéressant s’il est bien utilisé. En premier lieu, pour pouvoir l’utiliser convenablement, il faut le maintenir à l’abri de l’humidité. Dans le cas contraire, son étanchéité ne sera pas aussi efficace.

Il est aussi susceptible d’être assailli par des insectes xylophages si le bois n’est pas suffisamment bien traité ou trop soumis à l’humidité.

Le bon maintien du matériau et le confort des habitants de la maison en bois nécessite une bonne ventilation, .

Opter pour le développement durable

Lorsque l’on souhaite se lancer dans une construction en bois, il faut bien prendre le temps de choisir le type de bois que l’on souhaite. Le choix, en amont, d’un bois de qualité et si possible durable est le garant de la durabilité de l’habitat en bois. Un bois durable, qui ne sera pas traité pendant sa récolte, peut avoir un coût supérieur d’au moins 10 % environ par rapport au bois normal. Le jeu en vaut la chandelle, pour s’éviter des difficultés futures.

PARTAGER SUR
Article précédentDes efforts pour verdir le transport aérien
Prochain articleFaut-il imposer des quotas pour protéger les sites touristiques ?
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.