Une astuce par jour pour des achats durables

0
astuces achat durable acheter local

Acheter est une action de tous les jours, qui a cependant de grands impacts sur l’environnement. La fabrication et la commercialisation des produits et des appareils engendrent en effet une consommation de ressources naturelles et de la pollution. Respecter l’environnement, c’est aussi acheter autrement.

Bien réfléchir avant d’acheter

Il s’agit de bien réfléchir à ses besoins avant de faire un quelconque achat. Il faut tout d’abord se demander s’il s’agit d’un réel besoin ou d’une simple envie et si l’on ne possède pas déjà un objet ou un appareil qui a la même utilité. Ne pas acheter de choses inutiles ou simplement par envie permet de ne pas encombrer son intérieur et de ne pas entrer dans un système de surconsommation.

Il faut également choisir entre acheter neuf et acheter d’occasion. Aujourd’hui, le marché des occasions est vaste et offre de nombreuses garanties sur les produits. Enfin, il vaut mieux privilégier des produits de qualité, qui dureront plus longtemps, même s’ils sont un peu plus chers, que des produits bas de gamme et peu onéreux, qui de surcroît viennent de l’autre bout du monde.

Au moment d’acheter

Il existe différents moyens pour bien manger de manière durable. Tout d’abord, il faut faire attention aux promotions affichées. Elles sont souvent fausses, ainsi il faut toujours vérifier :

  • le prix au kilo et à l’unité,
  • si c’est un produit que l’on va réellement utiliser,
  • si c’est un produit qui se garde ou se congèle facilement.

Attention aux promotions qui incitent bien souvent à la surconsommation ou concernent des produits que l’on n’utilise pas.

Il est préférable d’acheter des produits écologiques et si possible locaux, ainsi que des produits ayant le label « commerce équitable ». Ce label garantit que l’argent est équitablement distribué entre les différents intervenants. Il concerne notamment le café et le chocolat.

Des alternatives à l’achat

L’achat n’est qu’une solution pour obtenir un bien. Plutôt que de remplacer un objet en panne ou cassé, il est possible de le réparer soi-même ou de le faire faire par un atelier ou un service après-vente pour prolonger sa durée de vie et éviter d’acheter du neuf. Il est également possible de fabriquer ce dont a besoin, par soi-même ou au sein d’une association ou d’un atelier, comme :

  • nourriture,
  • vêtements et bijoux,
  • meubles et décoration.

Il est également possible de louer, de partager, d’emprunter ou d’échanger de nombreux biens et même des services entre voisins ou sur des sites spécialisés. Cela permet, par exemple, d’éviter l’achat d’appareils de jardinage, d’outils ou encore d’une poussette qui ne serviront que pour un temps très limité.

L’essentiel, quand l’on veut acheter un produit ou un appareil, est de bien réfléchir à son utilité réelle, et s’il n’est pas possible de l’avoir autrement, par exemple en l’empruntant, en le fabriquant soi-même ou encore en l’échangeant contre un autre objet ou un service. Acheter n’est pas la seule solution quand l’on souhaite posséder un nouvel objet et, quand il est nécessaire d’acheter, il faut faire attention à sa provenance, sa qualité et sa durabilité.

PARTAGER SUR
Article précédentL’antarctique protégé des touristes chinois
Prochain article6 gestes pour réduire l’impact environnemental du smartphone
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.