9 astuces pour préserver la biodiversité au jardin

0
papillon biodiversité

La biodiversité est mise à mal depuis plusieurs années et le réchauffement climatique, l’agriculture intensive ou encore la déforestation n’arrangent rien. Si nous ne pouvons pas agir sur ces grandes questions, nous avons une carte à jouer lorsque nous jardinons. Voici quelques astuces et conseils sélectionnés pour nos lecteurs jardiniers.

Pesticides maison

Les produits chimiques ne font pas bon ménage avec la biodiversité.Ils contiennent des substances qui contaminent toute la chaîne alimentaire à travers les végétaux. Mieux vaut privilégier les pesticides « maison » fabriqués avec du bicarbonate de soude, du savon noir, etc., très efficaces contre les pucerons et autres insectes indésirables au jardin.

Recycler les déchets

Le mulching est de plus en plus utilisé en jardinage. Il empêche la repousse des mauvaises herbes et assure une protection complémentaire à la pelouse. D’une manière générale, les déchets peuvent avoir une utilité au jardin, comme les branchages coupés, qui peuvent constituer de très bons abris aux oiseaux et insectes, ou, en se décomposant, apporter de la nourriture à différentes espèces.

Attirer les insectivores

Si les parasites envahissent le jardin, mieux vaut se servir de la nature que des produits chimiques. Ainsi, de nombreuses espèces d’insectes, comme les coccinelles et autres syrphes, débarrassent les plantes des pucerons aussi sûrement que les pesticides chimiques.

Coccinelle biodiversité insecticide naturel

Nourrir le sol de matières organiques

En fabriquant son propre compost, on dispose d’un fertilisant permanent et de bonne qualité, et gratuit de surcroit. Le compost peut ainsi être ajouté au sol au moment de planter les arbres fruitiers ou encore dans le potager.

Les mauvaises graines pas si mauvaises

Arracher systématiquement les « mauvaises » herbes nuit gravement à la biodiversité. Des plantes sauvages dont les graines ont été apportées par les oiseaux ou par le vent peuvent donner de très jolies fleurs si on les laisse pousser.

Accueillir la biodiversité dans une prairie naturelle

Une partie du jardin peut être laissée en prairie naturelle fleurie, dans laquelle les plantes endémiques et les fleurs de prairie seront conservées. Elles constitueront un asile généreux pour les insectes, notamment papillons et abeilles.

prairie biodiversité

Préférer les haies aux murs

Les jardins sont certes mieux protégés derrière des murs de deux mètres de hauteur. Mais les murs constituent une barrière à la biodiversité. A leur place, il est préférable de planter les haies de feuillus denses qui couperont le vent mais pas la lumière. Les haies sont également de bons abris pour les insectes et les oiseaux, ainsi que tous les petits animaux sauvages.

Penser aux nichoirs

Les oiseaux de jardin tendent à se raréfier. Pour les attirer, il ne faut pas hésiter à multiplier les nichoirs et autres mangeoires, à une bonne hauteur pour les abriter des chiens et chats. Ils pourront s’abriter du froid et se reproduire en toute quiétude.

fabrique nichoir oiseau

Sans oublier les balcons

Ce n’est pas parce qu’on vit en ville qu’on ne peut accueillir la biodiversité. Les balcons constitueront une terre d’accueil pour les insectes et les oiseaux dès lors qu’ils seront suffisamment fleuris, de préférence avec des plantes vivaces résistantes au froid et au soleil.

PARTAGER SUR
Article précédentUn superbe écolodge en Grèce
Prochain articleLes terres rares, indispensables ou pas ?
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.