La vente de produits périmés pour lutter contre le gaspillage alimentaire

0
27
lutter contre le gaspillage alimentaire

Lutter contre le gaspillage est très certainement l’une des priorités de notre siècle.  Ainsi, au Danemark, une enseigne a tout bonnement décidé de proposer à la vente des produits passés de date. Un bon moyen d’éradiquer le gaspillage alimentaire.

Le gaspillage alimentaire en chiffres

En France, ce ne sont pas moins de 10 millions de tonnes de nourriture qui sont jetées chaque année. Un Français sur 10 a du mal à se nourrir pendant que la nourriture encore emballée jetée chaque année représente 7 kilos par personne.

infographie lutte anti gaspi

Prendre le contre-pied

La loi française interdit désormais, depuis février 2016, à la grande distribution de rendre les invendus impropres à la consommation, et d’empêcher le don aux associations caritatives.

Le Danemark, de son côté, a décidé de révolutionner les codes. Dans les supermarchés Wefood, la logique est tout bonnement inverse. On n’y vend que des produits périmés avec des prix pouvant être jusqu’à 50 % moins chers par rapport au prix de base. Installée à Copenhague, cette association a ouvert un magasin dans le quartier très branché danois de Nørrebro. Tous les bénéfices des ventes sont ainsi reversés à une organisation caritative.

Une ouverture ayant fait grand bruit

Des familles ont fait la queue durant plusieurs heures à l’ouverture du magasin pour déguster les produits périmés comme un bol de soupe fait à partir de légumes périmés. Les prix restent également particulièrement attractifs, faisant de cette chaîne une démarche en devenir. Comme l’attestent les gérants, le plus compliqué est de faire comprendre aux gens que consommer des produits périmés n’est pas mauvais pour leur santé. Les responsables de la chaîne analysent et examinent le produit avant de le mettre sur le marché. Cela permet de garantir aux consommateurs une qualité constante.

D’autres initiatives

Certains pays ont également décidé de se lancer dans la lutte contre le gaspillage. En Grande-Bretagne, un supermarché précurseur a ouvert ses portes à coté de Leeds. Il propose aux clients de payer ce qu’ils souhaitent pour l’achat de produits périmés. Cela permet aux gens, pour les responsables, de mettre un prix sur les produits périmés qu’ils achètent, là où le supermarché danois ne propose que des prix fixes.

La France n’est pas en reste. Des restaurants où l’on cuisine délicieusement les invendus voient le jour régulièrement. Freegan Poney à Rungis ou Simone Lemmon qui cuisine les légumes moches à Paris, La Cantoche à Brest, etc. La lutte contre le gaspillage alimentaire est enfin rentrée dans les mœurs pour permettre à chacun de manger selon son budget.

la Cantoche à Brest