La pluie, une ressource à valoriser

0
récupération eau de pluie

Autrefois rejetée avec les eaux usées et les déchets, l’eau de pluie constitue une bonne alternative pour réaliser des économies. L’eau de consommation est devenue une ressource onéreuse. De ce fait, il serait raisonnable de récupérer l’eau pluviale, douce et exempte de calcaire ; elle peut être utilisée pour de nombreuses applications ne nécessitant pas d’eau potable.

Les différentes possibilités de valorisation de l’eau de pluie

L’eau pluviale peut remplacer l’eau du robinet pour certains usages à l’intérieur comme à l’extérieur de l’habitation. Il faut bien comprendre qu’une personne consomme 150 litres d’eau par jour. Seule la moitié de l’eau consommée doit être saine et potable. L’utilisation de l’eau de pluie permet donc de réduire quasiment de moitié la consommation de l’eau du réseau.

À l’extérieur de la maison, l’eau pluviale collectée sert à :

  • nettoyer les véhicules,
  • arroser la pelouse, le jardin ou le potager,
  • faire l’appoint d’eau d’un bassin,
  • se lancer dans l’aquaponie.

À l’intérieur de la maison, elle peut être employée pour :

  • le nettoyage du sol,
  • le lavage des linges,
  • l’alimentation de la chasse d’eau d’une toilette.

Récupération de l’eau pluviale : zoom sur les avantages

En moyenne, la facture d’eau annuelle d’un foyer de quatre personnes s’élève à 450 euros. Ce montant pourrait encore augmenter si l’on utilise l’eau de ville pour le jardinage, le lavage des voitures ou l’arrosage du gazon. L’eau pluviale tombe gratuitement sur le toit. En la récupérant, on peut diminuer de moitié sa facture d’eau.

usagex eau de pluie récupérée

Bien qu’elle nécessite des traitements spécifiques et ne peut donc pas être potabilisée sans garanties, l’eau de pluie est moins polluée, bien souvent, que l’eau du robinet.

L’eau de pluie ne contient pas de calcaire, ce qui permet de réduire la quantité de produits nécessaires à la réalisation des travaux ménagers. Par sa douceur, elle optimise également le fonctionnement des appareils électroménagers.

Récupérer l’eau de pluie, c’est aussi préserver les réserves d’eaux douces et les nappes phréatiques. Son utilisation permet également d’améliorer le fonctionnement du système d’assainissement et de réduire les risques d’inondation.

Comment collecter l’eau pluviale ?

La mise en place d’un récupérateur d’eau reste la meilleure façon de collecter les eaux pluviales. Il peut être placé directement sous la toiture. Pour un usage domestique, on peut se tourner vers une cuve enterrée. Celle-ci est plus volumineuse et dispose d’une pompe qui conduira l’eau jusqu’aux différents points d’usage. Les matériaux les plus utilisés dans la fabrication des cuves sont le polyéthylène, le polyester, le PVC et le béton. Selon la localisation géographique, il est possible de collecter 600 litres d’eau pluviale par an.

La valorisation de l’eau de pluie s’inscrit de plain-pied dans une logique de développement durable. À noter que l’installation d’un récupérateur d’eau est désormais éligible au crédit d’impôt.

PARTAGER SUR
Article précédentLe vin bio, meilleur pour la santé
Prochain article3 idées d’aménagement pour le logement des personnes âgées
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.