Les plateformes collaboratives des papy-boomers

0

Les plateformes collaboratives s’adressent à tous, alors pourquoi pas aux seniors. Après tout, ce n’est pas parce qu’on a atteint l’âge de la retraite qu’on est devenu inutile. Ces plateformes l’ont bien compris et associent le collaboratif, le numérique et l’économie sociale et solidaire pour et avec les plus anciens.

Apprendre plusieurs activités

Non, nos aînés ne sont pas « foutus », et les Talents d’Alphonse leur donnent la possibilité de le démontrer en mettant au service des autres leurs talents accumulés au cours d’une vie. Qu’il s’agisse des langues étrangères, de la musique ou de la couture, ils en connaissent un rayon. Les « Alphonse » partagent ainsi leurs connaissances et leurs savoir-faire avec les plus jeunes. Nous ne citerons que l’exemple de Laurence, 73 ans, qui peut donner des cours d’informatique et de bureautique, ou Patrick, 51 ans, qui peut vous apprendre à jouer du ukulélé.

Goûter le cuisine de Mamie

C’est le credo de « Nos grands-mères ont du talent ». Outre les tutos de cuisine, elles proposent également des plats cuisinés, livrés dans des points de vente, ou en entreprise. Il suffit de les réchauffer pour les déguster. Plat et dessert à moins de 13 euros, c’est une affaire qui marche. Sur le même créneau, des chefs de plus de 65 ans passionnés de cuisine ont décidé de se faire plaisir en partageant leurs envies avec les autres dans des menus dignes de nos grands-mères, sur le site Mamie Foodie. Les produits sont tous très frais et la carte est renouvelée toutes les semaines. Pour cette activité, 9 « grands-parents » sont embauchés pour réaliser les recettes qu’ils proposent eux-mêmes. Les plateformes seniors consacrées à la cuisine sont nombreuses et l’on peut également citer Mamie Régale ou Paupiette.

Le logement collaboratif

Les liens intergénérationnels se créent aussi à travers le logement partagé. Ce type de partage existe déjà depuis une bonne dizaine d’années. Le Temps pour toit, par exemple, permet aux étudiants de trouver un logement chez une personne âgée à Nantes, en échange de menus services ou simplement d’une présence amicale. Les étudiants trouvent plus facilement un logement, à un prix inférieur au marché, et les personnes âgées se sentent moins seules et plus sécurisées. Souvent lancées par des associations, ces initiatives sont reprises sous la forme de plateformes collaboratives.

PARTAGER SUR
Article précédentDes usines risquent la fermeture à Madagascar
Prochain articleEgloo, le chauffage écologique et pas cher
Marie-France
Rédactrice de formation, Marie-France est devenue blog-addict depuis 2010. Elle se passionne pour tous les sujets de société et de développement personnel. Elle met ses compétences et son expérience au service de ConsoFutur pour faire avancer la vie vers un monde plus responsable et plus durable.