Ce que vous n’aimeriez pas savoir lorsque vous prenez le Métro

0

Nous le savons tous, prendre le métro, que ce soit en été ou en hiver n’est pas une partie de plaisir ! Il est souvent plein à craquer, il fait chaud, les odeurs laissent à désirer, bref on préférerait être ailleurs. Mais au-delà de nos ressentis, savez-vous vraiment ce qu’il est possible de trouver dans une rame de métro ? Avez-vous la moindre idée de ce à quoi vous vous exposez tous les jours ? Consofutur est là pour vous répondre.

Une enquête sérieuse sur l’hygiène dans le métro

D’après une longue analyse du métro new-yorkais réalisée par l’Université Weil Corneil, il est possible de retrouver quantités de bactéries, de champignons et de microbes dans une rame de métro. Cependant le directeur de l’étude, le biologiste Christopher Mason, précise qu‘il s’agit juste de »co-habitants de toute ville et infrastructure urbaine ». Donc pas de panique, il ne faut pas s’interdire de prendre le métro.

Les bons réflexes à avoir quand on prend le métro

Afin de limiter les risques de propagation de microbes et de germes, il y a quelques bons réflexes à avoir.

Le premier, et le plus essentiel, c’est bien évidement de se laver les mains correctement après chaque voyage en métro. Aussi, pensez aux autres ! Si vous êtes malade, que vous toussez, n’oubliez pas de vous couvrir la bouche. L’air du métro est très peu renouvelé, ce qui favorise nettement la propagation de microbes. Enfin, faites attention à ce que votre progéniture qui aime tant découvrir la vie par sa bouche ne se laisse pas tenter par une barre de métro ou un siège d’une banquette.

Un projet gigantesque a été lancé sur le métro parisien. Les chercheurs du CNRS ont commencé une vaste enquête, qui va durer 5 ans, afin de créer la première cartographie de la diversité microbienne. Alors patience, dans quelques années vous pourrez être en mesure de connaitre le nom et le nombre des bactéries et microbes qui nous entourent.

L’équipe Consofutur vous souhaite un excellent trajet !