Comment lutter contre l’obsolescence programmée

0
obsolescence programmée

Nos lecteurs connaissent bien entendu le terme, et peut-être l’ont-ils expérimenté. L’obsolescence programmée est un problème qui touche souvent les objets électroniques de notre quotidien. Des stratégies apparaissent aujourd’hui afin de combattre ce fléau qui a tendance à prendre de plus en plus d’ampleur.

La lutte anti-obsolescence programmée s’organise

Les grandes marques comme Apple ne sont malheureusement pas les dernières à rendre obsolètes leurs produits pour mieux vendre le modèle suivant. L’obsolescence du iPhone 4, après moins de 6 ans illustre parfaitement ce phénomène. C’est l’une des marques du marché des mobiles à mettre en œuvre l’obsolescence programmée de plus en plus dans ses appareils du quotidien. L’appareil vendu en 2010 à plus de 500 euros est devenu aujourd’hui totalement inutilisable. Non seulement il n’est plus vendu, mais depuis le 1er novembre il n’est plus possible de le mettre à jour, pas plus que de le faire réparer, faute de pièces détachées. Pour lutter contre ce phénomène, la France a décidé de le criminaliser, depuis déjà deux ans.

Des initiatives multiples

Premier objectif : rendre possible la réparation. Le site français Spareka a été créé en 2006 dans cette optique. Il permet de disposer de plusieurs millions de pièces détachées, du lave-vaisselle au robot ménager, en passant par la cafetière ou le frigo. C’est ainsi que plus de 15 000 pièces sont expédiées tous les mois par le site dans le monde entier. Comme l’atteste le responsable commercial, cela permet à des milliers de particuliers de réparer eux-mêmes tous leurs équipements sans avoir à tout racheter.

De plus en plus de bricoleurs

C’est le constat que beaucoup de personnes et de professionnels font : de moins en moins de personnes possèdent d’établis pour bricoler. Une première chose à faire pour les non bricoleurs est de lire le manuel d’utilisation de leur appareil. En effet, il est important de savoir par exemple qu’il est indispensable de changer le filtre de son aspirateur tous les ans si l’on souhaite qu’il dure plusieurs années.

Autre moyen, les tutoriels pullulent sur Internet, rendant chacun capable de n’importe quelle réparation. Avec eux, les propriétaires d’appareils en panne peuvent facilement progresser et réparer eux-mêmes leurs appareils. Et si l’on a deux mains gauches, on en n’a pas moins un ami qui sera plus bricoleur (relire : L’économie collaborative, le rêve devenu réalité).

Consciente du phénomène, l’association « Halte à l’obsolescence programmée » (HOP) propose aux internautes des forums pour signaler les cas, recommander des appareils durables ou trouver des alternatives locales.

Toutes ces méthodes permettent aujourd’hui de facilement s’affranchir durablement de l’achat d’un nouveau matériel comme y poussent certaines marques d’électroménager.