Les protections menstruelles les plus écolos

0
coupe-menstruelle

Lorsqu’on parle de santé et d’hygiène, les problématiques environnementales ne sont malheureusement pas toujours une priorité. Heureusement, de plus en plus de solutions émergent pour permettre de concilier produits d’hygiène et bio. Aujourd’hui, nous vous proposons un focus sur les protections menstruelles, objet du quotidien qui devient de plus en plus écolo.

Protection hygiénique et respect environnemental : une longue opposition

Pendant très longtemps, il était particulièrement difficile d’avoir une protection écologique pour les règles. La faute à une offre de protections menstruelles très peu respectueuse du développement durable sur le marché.

En effet, jusqu’à il y a encore peu,l’offre se limitait aux tampons hygiéniques et aux serviettes. Ces dernières sont toutes conditionnées dans des emballages individuels et sont jetées après une seule utilisation. Pas très écologique tout ça. A la fin d’une vie, cela représente une quantité non négligeable de déchets.

Heureusement, de plus en plus de protections alternatives émergent. Le point commun de celles-ci est qu’elles sont réutilisables plusieurs fois. Cela réduit d’autant plus le nombre d’emballages résultants des règles. Focus sur ces nouveautés.

La coupe menstruelle, de plus en en plus connue

La plupart des femmes qui passent à autre chose que les serviettes ou les tampons s’intéressent aux coupes menstruelles. Cette protection prend la forme d’un récipient qui vient se loger dans le vagin pour recueillir le flux menstruel. A chaque fois qu’elle se remplie, il faut la vider et on peut la réutiliser là où il fallait jeter et remplacer les autres solutions. Comme le rappelle le fabriquant de coupe menstruelle Meluna, les cups sont produites dans un plastique de qualité médicale qui ne présente aucun risque particulier pour la santé avec une utilisation raisonnable.

Les serviettes lavables

On prend les mêmes et on recommence, mais en mieux ! C’est un peu l’idée derrière les serviettes lavable. L’idée est d’utiliser une protection existante, accessoirement très rependue et de l’améliorer pour la rendre plus écologique.

Les serviettes lavables sont donc constituées de tissu aux bonnes capacités absorbantes (généralement en coton) tout en étant assez facile à laver en machine et gérant bien les mauvaises odeurs. Ensuite, elles s’utilisent exactement comme des serviettes hygiéniques classique. La seule différence c’est qu’on ne les jette pas après utilisation. On les passe en machine.

Le petit plus c’est qu’on peut choisir des modèles avec des motifs pour la personnaliser à notre goût. En même temps, on va la garder un moment donc autant se faire plaisir.

Les culottes absorbantes

Pourquoi devoir rajouter un accessoire par-dessus son sous-vêtement alors qu’on porte déjà une culotte ? C’est surement ce qu’ont dû se dire les inventeuses de la culotte absorbante.

Le principe est extrêmement simple et logique. On prend la forme d’une culotte classique et on y intègre directement une protection absorbante. Ainsi, lors des périodes de règles, on n’a pas à s’équiper d’accessoires particuliers. Il suffit de se doter de sa ligne de vêtements spéciale cycle pour affronter la semaine à venir !

Ces solutions prouvent une chose : il n’y a pas besoin de révolutionner ses habitudes pour rendre les protections hygiéniques compatibles avec l’écologie.