Conseils pour ne pas polluer avec Internet

0
les bons gestes pour polluer moins avec Internet

Tablette, portable, ordinateur… De plus en plus de personnes sont accro à l’Internet, mais cette consommation est néfaste à notre planète. Découvrez quelques conseils pour préserver l’environnement avec internet.

Prudence dans l’utilisation des moteurs de recherche

D’après les informations fournies par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), l’industrie informatique consomme plus de 2 % de l’électricité mondiale, qui est l’équivalent de 287 600 tonnes d’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère. L’utilisation des moteurs de recherche tous confondus est l’une des principales causes de cette pollution. À cela, s’ajoute la diffusion de programmes de télévision en streaming ou la lecture de différents clips sur Youtube. Pour y remédier nous pouvons préconiser quelques solutions :

  • Au lieu de lire les vidéos en streaming, il est préférable de les télécharger et de les stocker sur l’ordinateur.
  • Pour réduire le nombre de pages consultées, il vaut mieux utiliser des mots-clefs plus précis, et les saisir directement dans la barre de navigation plutôt que dans la barre de recherche de la page d’accueil de Google.
  • Pour ne pas ouvrir plusieurs onglets en même temps, il est possible de les enregistrer comme favori, en créant des sous-dossiers.

Néanmoins, il existe des solutions pérennes, en privilégiant des moteurs de recherche plus économiques et à vocation écologique.

Nettoyer sa boîte de réception

Les boîtes de messagerie sont l’un des principaux outils de communication dans le monde. Par contre, le stockage excessif de messages inutiles, de spams, de publicités ou de newsletters correspond à un gaspillage énergétique. Il en va de même pour les informations stockées et dupliquées dans différents serveur.

serveurs et réseaux consomment beaucoup d'énergie

Pour éviter cela, il faut penser à supprimer les messages inutiles, et notamment les spams, afin de réduire la consommation d’énergie. De temps en temps, il est utile de nettoyer sa boîte de réception, pour faire le vide, sans oublier la corbeille. S’il n’est pas possible de jeter, mieux vaut stocker ses mails directement sur le disque dur de l’ordinateur ou dans un espace de stockage amovible.

Limiter l’envoi des courriels, des pièces-jointes et des messages dans les réseaux sociaux

Il faut savoir que l’envoi d’un courriel, pièces-jointes et messages publicitaires réunis, correspond à une émission de 19 grammes de CO2 selon l’ADEME. Mais si nous sommes accros aux réseaux sociaux, de bons gestes peuvent faire la différence si nous y accordons un peu d’attention. Voici donc quelques astuces pour changer les mauvaises habitudes :

  • La réduction d’envoi de courriels.
  • La réduction de la taille des pièces jointes en format compressé.
  • L’effacement des messages publicitaires ennuyeux.
  • Le changement de système de communication interne des entreprises par une messagerie instantanée.

emails et spams polluent

Les enjeux seront palpables et pourront permettre d’économiser plus d’une tonne d’équivalent en CO2 dans l’atmosphère, soit l’émission d’un aéronef, vol Paris-New York.

Pour préserver l’environnement tout en continuant de bénéficier de tous les avantages d’Internet, il n’existe pas de solution miracle, mais de bons réflexes journaliers suffisent pour limiter l’émission de CO2 dans l’atmosphère. Et pour que les générations futures puissent, comme nous, profiter de la planète, un changement de comportement pourrait être envisagé pour ne plus être accro à l’Internet.