Adieu les factures d’électricité trop salées avec la maison écologique

0
maison ecologique bois paille

Elle est de plus en plus à la mode et c’est une bonne nouvelle pour la planète. La maison écologique vient peu à peu supplanter la construction traditionnelle. Avec ses matériaux écologiques et sa conception durable, elle permet d’oublier les factures d’électricité qui plombaient le budget.

Des matériaux respectueux de l’environnement

La nouvelle maison écologique utilise des matériaux non toxiques, biosourcés, entièrement écologiques. On peut notamment y trouver la paille, le bois et le bardage bois, la ouate de cellulose, autant de matériaux qui permettent une isolation thermique par l’extérieur et, dans le même temps, une isolation phonique écologique. L’idée est de rendre le logement quasi étanche à l’air comme à l’eau. Le bois est ainsi une matière privilégiée dans les pays scandinaves et au Japon, puisqu’elle est nettement plus isolante que le béton, de l’ordre de 15 %.

Lire aussi : Une maison écologique qui se monte en 4 heures

Cultivé sans engrais ni pesticides, le chanvre est aussi une plante utile pour la maison écologique. Ses fibres, une fois mélangées à la chaux, permettent de réaliser des isolants intérieurs et extérieurs très performants. La paille aussi, installée dans des ossatures bois puis enduite de chaux, est un parfait anti-feu, doublé d’un isolant aussi efficace que le parpaing + laine de roche. Et ce ne sont que quelques exemples.

Les performances de la maison écologique

Ces matériaux écologiques ont un bon rendement thermique et phonique, faisant de la maison écologique une maison aux performances énergétiques étonnantes. La conception de ces nouveaux bâtiments a un avantage important en termes d’économies. Ainsi, le constructeur recherchera une étanchéité à l’air parfaite par les murs, les fenêtres et l’isolant, la meilleure orientation, la création d’espaces tampons, la circulation de l’air permettant le recyclage des calories ambiantes. Le tout varie bien sûr selon le climat de la région, pour aboutir à un bâtiment passif. Avec de telles méthodes, la facture d’électricité est réduite au maximum. Pour la compresser encore, il pourra même être imaginé un système de récupération d’énergie solaire, pour la revente au fournisseur.

Si ce type de construction écologique peut présenter un léger surcoût par rapport à la construction traditionnelle, les économies qui pourront être réalisées compenseront largement les surcoûts.

Source : Dossier familial : Construire une maison écologique