A Pekin, une tour transforme la pollution en bijoux

0
Smog Free : la tour qui filtre l'air pollué

Alors que les métropoles s’assimilent à des nids de pollution, un artiste néerlandais pourrait bien avoir trouvé la solution pour purifier l’air avec une pointe d’élégance.

Un pays en alerte

Le pays le plus peuplé avec presque 1.4 Milliard d’habitants, la Chine est aussi le pays le plus pollué du monde. En moyenne, la pollution y est responsable de 4000 décès par jour, ce qui représente 1 décès sur 6 dans le pays. La cause : le charbon compose 60% de l’énergie locale. Chez l’artiste néerlandais Daan Roosegaarde, cette situation a sonné comme une alarme et il s’est empressé de chercher une solution, que nous présentons aujourd’hui.

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme

Sobrement nommé « Smog Free » le projet consiste en une tour haute de 7 mètres qui filtre la pollution. Par heure, la tour filtre 30 000 m3 d’air et en extrait 75% des polluants principaux. Parce qu’il faut bien « ranger » l’air pollué qui reste, l’artiste a décidé d’en faire des bijoux. Les visiteurs peuvent ainsi se procurer, pour l’équivalent de 260€, des petites bagues contenant un cube de carbone en leur intérieur. D’après Daan Roosegaarde, 1000m3 d’air traité suffisent à produire la bague sachant que par jour, 720 petits cubes sont constitués.

bague de carbone
Oui, cette bague contient 1000m3 de pollution. Crédits photo : Studio Roosegaarde

L’initiative peut être pour la population une manière symbolique d’enfermer la pollution qui ronge le pays dans une petite prison attachée au doigt. Pour le bonheur de cette même population, le ministre chinois de l’environnement, qui soutient fortement le projet, a donné son accord pour faire profiter d’autre villes de cette installation. La « Smog Free Tower » passera donc prochainement par trois autre grandes villes de Chine. De notre côté, nous espérons simplement que ce genre d’installation arrivera chez nous, européens.